Sans per­mis et al­coo­li­sé, il est ar­rê­té par les gen­darmes puis les po­li­ciers

Le Télégramme - Saint-Brieuc - - SAINT-BRIEUC. ACTUS -

L’homme qui se pré­sente de­vant le tri­bu­nal, ce lun­di, a beau­coup de mal à se te­nir tran­quille. Il parle avec les mains, coupe la pa­role à la pré­si­dente… Ju­gé se­lon la pro­cé­dure de com­pa­ru­tion im­mé­diate, il tente de jus­ti­fier ses actes en par­lant à tout-va.

Son lourd ca­sier ne plaide pas en sa fa­veur. 25 condam­na­tions, dont la pre­mière en 2001 par le tri­bu­nal pour en­fant. Cette fois, le tren­te­naire com­pa­rais­sait pour avoir conduit sans per­mis (il ne l’a ja­mais pas­sé), sous l’em­pire de l’al­cool, éga­le­ment pour usur­pa­tion d’iden­ti­té.

Il re­prend la voi­ture im­mo­bi­li­sée

Le 14 avril, tôt le ma­tin, il est ar­rê­té une pre­mière fois par les gen­darmes. Le contrôle ré­vèle une al­coo­lé­mie de 0,80 g par litre de sang. Il dé­cline alors aux mi­li­taires l’iden­ti­té de son frère. S’il n’est pas mis en garde à vue, le vé­hi­cule est tou­te­fois im­mo­bi­li­sé. À peine sor­tie de la bri­gade, il n’en tient pas compte, et re­prend le vo­lant.

Plus tard, dans la jour­née, à SaintB­rieuc, il est à nou­veau contrô­lé, par la po­lice, cette fois, alors qu’il conduit ra­pi­de­ment et passe à l’orange à un feu. Si son al­coo­lé­mie est re­des­cen­due à 0,23 g, il pré­cise spon­ta­né­ment aux po­li­ciers de la BAC qu’il n’est pas ti­tu­laire du per­mis, que la voi­ture n’est pas as­su­rée et que le contrôle tech­nique n’a pas été ef­fec­tué.

Trois mois ferme pour usur­pa­tion d’in­den­ti­té

Pla­cé en garde à vue, il donne les mêmes ex­pli­ca­tions qu’à la pré­si­dente du tri­bu­nal pour jus­ti­fier son com­por­te­ment : un dé­cès dans la fa­mille, une femme par­tie avec ses en­fants, de la drogue, de l’al­cool… « Un pas­sage à vide », sou­ligne son avo­cate.

Le tri­bu­nal a fi­na­le­ment condam­né le pré­ve­nu à dix mois de pri­son, dont cinq avec sur­sis et mise à l’épreuve de cinq ans pour les faits de conduite sans per­mis et sous l’em­pire de l’al­cool. Il écope éga­le­ment de trois mois de pri­son pour usur­pa­tion d’iden­ti­té. Un man­dat de dé­pôt a été dé­li­vré à l’au­dience.

Ca­the­rine Ni­col

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.