Éva Lam­bert, un sa­cré ca­rac­tère

Le Télégramme - Saint-Brieuc - - SAINT-BRIEUC. SPORTS -

Elle a du ca­rac­tère, ce n’est pas le genre de fille à se lais­ser faire. Du haut de ses quinze ans et de ses 45 kg, Éva Im­bert en im­pose par ses convic­tions. La jeune fille du Spor­ting-club brio­chin, aux dix com­bats, est de­ve­nue il y a quinze jours, à La Pom­me­raye près d’An­gers, cham­pionne de France de boxe. Il est vrai, en as­saut ; mais tout de même, il fal­lait le faire. « Pour en ar­ri­ver à ce stade de la com­pé­ti­tion j’ai été cham­pionne de Bre­tagne, cham­pionne in­ter­ré­gio­nale. Et pour ac­cé­der en fi­nale de ce cham­pion­nat na­tio­nal, j’ai ga­gné trois com­bats », rap­porte Éva.

« J’ai eu ma re­vanche »

Un titre de cham­pionne de France pour cette boxeuse (qui a seule­ment deux an­nées de pra­tique), conso­li­dé par le titre de meilleure boxeuse de la soi­rée par­mi 100 jeunes filles. Éva Im­bert a tout sim­ple­ment sé­duit les juges par ses ca­pa­ci­tés tech­niques et phy­siques. « C’est une re­vanche de l’an­née der­nière où j’avais per­du la fi­nale du cham­pion­nat de France. J’avais la rage. Toute la sai­son de­puis sep­tembre, je n’avais que ça en tête, re­ve­nir en­core plus forte », re­lance celle qui est en pre­mière lit­té­raire.

« C’est une fille qui de­mande tou­jours plus. Par­fois, il faut la frei­ner dans ses ef­forts », confie son en­traî­neur, Marc Fer­ga. « Elle a le po­ten­tiel pour de­ve­nir ama­teur, un ni­veau où les coups sont plus por­tés, par rap­port aux as­sauts, où les coups doivent être contrô­lés ».

Le par­cours spor­tif de la jeune ca­dette a été en­ri­chi par la pra­tique du ka­ra­té dès l’âge de six ans. « C’est le sport de mes dé­buts, j’ai tout ap­pris à Lan­gueux. Mais au fil des an­nées, je me suis aper­çue que ce­la ne cor­res­pon­dait plus à mes at­tentes. C’est alors que ma mère Co­rynne m’a de­man­dé de la suivre aux en­traî­ne­ments de boxe, juste pour voir ce que c’était, car el­le­même pra­tique en tant que loi­sirs. J’ai fait un test et j’ai de suite adhé­ré ».

Telle mère, telle fille

Co­rynne a for­gé son ex­pé­rience au kick-boxing au­près de Pa­trick Lé­pi­nay. « Voi­là trois an­nées que je viens ici au Spor­ting », re­late la ma­man d’Éva. « Je suis heu­reuse que ma fille ait pu suivre la voie de la boxe an­glaise. Sous l’im­pul­sion de Marc Fer­ga, mais aus­si d’Yvon An­dré, elle a de bons re­pères et elle se dit épa­nouie. Éva est une com­pé­ti­trice dans l’âme, elle sait ce qu’elle veut. Et quand elle s’est fixé un ob­jec­tif, elle fait tout pour le réus­sir ». Le SCB au­rait pu re­ve­nir de La Pom­me­raye avec un autre titre, si la dé­ci­sion avait été plus fa­vo­rable à Cyn­thia Law­son, ca­dette pre­mière an­née. Celle qui a com­bat­tu en 76 kg pour le titre de cham­pionne de France as­saut, a per­du pour son sep­tième com­bat, après avoir été cham­pionne de Bre­tagne et in­ter­ré­gio­nale.

Eva Im­bert a été sa­crée cham­pionne de France en as­saut dans sa ca­té­go­rie. Marc Fer­ga son en­traî­neur mais aus­si sa mère Co­rynne sont fiers de son par­cours, en­ta­ché d’une seule dé­faite sur dix com­bats.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.