Arts dé­ca­lés. Jon­gleurs à la lueur de la bou­gie

Le Télégramme - Saint-Brieuc - - SAINT-BRIEUC. SPORTS -

C’est avec un pe­tit sen­ti­ment de pri­vi­lège que le pu­blic du fes­ti­val des Arts dé­ca­lés a as­sis­té, vendredi soir, à Bleu Plu­riel, à la soi­rée in­ti­miste don­née par le col­lec­tif « pe­tit tra­vers ». Dans l’at­mo­sphère flot­tait un air de ma­gie et de se­cret tan­dis que la scène ap­pa­rais­sait à la lueur va­cillante des chan­de­liers.

Entre dex­té­ri­té et hu­mour

Trois jon­gleurs vir­tuoses et des portes qui claquent, balles ve­nues de nulle part tra­ver­sant l’es­pace et sem­blant par­fois ani­mées d’une vie propre sans ou­blier et l’odeur de cire chaude en­va­his­sant la salle. En os­mose avec un ac­com­pa­gne­ment mu­si­cal sau­tillant, dis­til­lé par un qua­tuor à cordes, les ar­tistes ap­pa­rais­saient et dis­pa­raissent, sau­pou­drant par­fois leur pas­sage d’un hu­mour lé­ger. La dex­té­ri­té de leurs jon­glages s’ef­fa­çait sous une ap­pa­rente fa­ci­li­té. Du pu­blic sur­gis­saient, de temps à autre, des ex­cla­ma­tions des en­fants, nom­breux dans la salle. Une belle soi­rée, in­clas­sable comme il se doit, dans ce fes­ti­val des arts dé­ca­lés. À sou­li­gner l’im­por­tant tra­vail de la ré­gie et sa com­pli­ci­té avec les ar­tistes sur scène.

Les équipes de Bleu plu­riel, pro­po­se­ront mar­di pro­chain une nou­velle dé­cou­verte : un thril­ler d’an­ti­ci­pa­tion…

Dans une mise en scène sobre et in­ti­miste, la grande dex­té­ri­té des jon­gleurs des « pe­tits tra­vers ».

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.