Ma­noir du Ro­se­lier. 475 000 €, c’est le der­nier mot

Le Télégramme - Saint-Brieuc - - PLÉRIN -

Après une pre­mière en­chère à 455 000 € ven­dre­di ma­tin, une se­conde à 460 000 € est ap­pa­rue à moins d’une heure du terme de la vente aux en­chères du Ma­noir du Ro­se­lier, dé­pen­dances et parc. Il au­ra fal­lu at­tendre les sept der­nières mi­nutes pour voir les choses s’ac­cé­lé­rer : 465 000 € à 6 min 36 du terme, 470 000 € à 5 min 15… et 475 000 € sur l’ul­time se­conde.

Prix de ré­serve at­teint ?

Que se pas­se­ra-t-il dé­sor­mais ? Si ces offres at­teignent le prix de ré­serve dé­ter­mi­né par la mai­rie (mon­tant non connu), les trois can­di­dats (à moins qu’ils n’aient été que deux à sur­en­ché­rir) ayant pré­sen­té les meilleures offres de­vraient être contac­tés, pour confir­mer leur in­té­rêt pour le bien et dis­po­ser d’une vi­site in­di­vi­dua­li­sée, avant le 21 dé­cembre.

Leur pro­jet de­vrait en­suite être exa­mi­né, le 28 jan­vier, par un ju­ry ayant re­çu au préa­lable un dos­sier conte­nant pro­jet dé­taillé et plan de fi­nan­ce­ment.

Trois cri­tères se­ront dé­ter­mi­nants dans le choix de l’en­ché­ris­seur fi­na­le­ment re­te­nu (des­ti­na­tion fu­ture des bâ­ti­ments et qua­li­té du pro­jet, offre de prix et plan de fi­nan­ce­ment, dé­lai pos­sible de réa­li­sa­tion) pour une no­ti­fi­ca­tion de la dé­ci­sion de la ville entre les 11 et 17 jan­vier 2019. Ce­lui-ci au­ra alors quinze jours pour confir­mer offre et pro­jet. Au mieux, l’acte de vente, après com­pro­mis, ne pour­rait in­ter­ve­nir qu’en mars-avril.

Tom­bé dans le gi­ron de la vielle en 2012, pour la somme de 532 000 € (hors frais et charges de­puis l’ac­qui­si­tion), le Ma­noir du Ro­se­lier (ici, fa­çade ar­rière du bâ­ti­ment prin­ci­pal) n’a pas vu sa vente aux en­chères, clô­tu­rée ven­dre­di à 20 h, mon­ter au-de­là de 475 000 €.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.