Op­po­si­tion ré­gio­nale. « Per­sonne n’a le mo­no­pole du pro­gres­sisme »

Le Télégramme - Saint-Brieuc - - BRETAGNE -

À l’oc­ca­sion de leur pas­sage à Ros­coff, jeudi, où ils ont sur­tout évo­qué le sort post-Brexit du port du Blos­con, les cinq conseillers ré­gio­naux d’op­po­si­tion de droite, du centre et des ré­gio­na­listes sont éga­le­ment re­ve­nus sur le lan­ce­ment en no­vembre, par Jean-Yves Le Drian, du mou­ve­ment des Pro­gres­sistes bre­tons. « Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’à ce stade, ce n’est pas une réus­site pour ce­lui qui en est l’ins­ti­ga­teur. Il n’y a que des LREM. Le pré­sident Loïg Ches­nais-Gi­rard a d’ailleurs pris ses dis­tances. Il est al­lé beau­coup plus vite et beau­coup plus loin que pré­vu », a raillé Marc Le Fur. Et de pour­suivre : « C’est une opé­ra­tion po­li­tique. Une vo­lon­té pour JeanYves Le Drian de res­ter dans le coup. On ne peut plus s’ap­pe­ler En Marche car ce n’est plus ven­deur, alors on choi­sit Pro­gres­sistes ». « Ça ne veut rien dire. Per­sonne n’a le mo­no­pole du pro­gres­sisme », a ta­clé dans la fou­lée Agnès Le Brun. Qui re­jette la com­pa­rai­son entre le mou­ve­ment du mi­nistre des Af­faires étran­gères et ex-pré­sident de la Ré­gion, avec le Ce­lib (Co­mi­té d’étude et de liai­son des intérêts bre­tons, NDLR) des an­nées 60. « La dif­fé­rence, c’est que le Ce­lib réunis­sait toutes les ten­dances. Et il ne faut pas ou­blier qu’il y a eu, à l’époque, un rap­port de force » avant que ça donne les ré­sul­tats que l’on sait.

Gi­lets jaunes : « Un burn-out na­tio­nal dont il faut sor­tir »

Res­tant sur le thème du rap­port de force, Marc Le Fur s’est in­ter­ro­gé sur l’is­sue du mou­ve­ment des gi­lets jaunes, qu’il ex­plique par le com­por­te­ment d’un pré­sident « trop jeune pour le poste ». « Il de­vrait ras­su­rer, ras­sem­bler et fixer un cap mais ne le fait pas. Il a pous­sé le ja­co­bi­nisme jus­qu’à son ex­trême li­mite. Ça a conduit à un burn-out na­tio­nal dont il faut main­te­nant sor­tir », a-t-il souf­flé. Marc Le Fur, Agnès Le Brun, Mar­tine Ti­son, Sté­phane de Sal­lier-Du­pin et Bru­no Quilli­vic ont aus­si te­nu à rap­pe­ler que leur groupe était sou­dé. Pas d’af­faire Ber­nard Mar­boeuf, donc. Lors de la der­nière ses­sion du con­seil ré­gio­nal, ce der­nier s’était dé­so­li­da­ri­sé de la pro­po­si­tion de Marc Le Fur de rendre gra­tuits les trans­ports sco­laires dans les zones ru­rales, faute de sa­voir com­ment ce se­rait fi­nan­cé. « Il faut avoir ce dé­bat à la Ré­gion. Mais on peut aus­si l’avoir entre nous », ba­laye Marc Le Fur. Qui, comme l’an der­nier, de­vrait pro­po­ser un contre-bud­get à ce­lui pro­chai­ne­ment pré­sen­té par la ma­jo­ri­té ré­gio­nale.

Pho­to d’ar­chives Le Té­lé­gramme

« Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’à ce stade, ce n’est pas une réus­site pour ce­lui qui en est l’ins­ti­ga­teur », a dit Marc Le Fur du mou­ve­ment des Pro­gres­sistes bre­tons, lan­cé en no­vembre par Jean-Yves Le Drian.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.