« La me­nace en­do­gène de­meure éle­vée »

Le Télégramme - Vannes - - MONDE & FRANCE -

Pa­trick Fo­res­tier Pour le se­cond an­ni­ver­saire de l’at­ten­tat au ca­mion bé­lier, à Nice, où il est at­ten­du ce sa­me­di pour rendre hom­mage aux 86 vic­times et 434 bles­sés, Édouard Phi­lippe a an­non­cé 32 me­sures dans un nou­veau plan an­ti­ter­ro­riste, le troi­sième en quatre ans, dans les lo­caux de la DGSI. 20 000 per­sonnes si­gna­lées pour radicalisation vio­lente La Sé­cu­ri­té in­té­rieure pi­lo­te­ra dé­sor­mais la lutte an­ti­ter­ro­riste et la sur­veillance de 4 000 cibles. Cel­lule de pro­fi­lage, com­pé­tence na­tio­nale du ren­sei­gne­ment pénitentiaire, créa­tion d’un par­quet na­tio­nal an­ti­ter­ro­riste, cel­lule spé­ci­fique dé­diée au sui­vi des 450 dé­te­nus ter­ro­ristes et des droits com­muns ra­di­ca­li­sés qui vont sor­tir de pri­son d’ici à la fin 2019. Le ro­cher de Si­syphe des ser­vices an­ti­ter­ro­ristes, au point qu’on peut s’in­ter­ro­ger sur la li­bé­ra­tion d’in­di­vi­dus dan­ge­reux dont on es­time qu’ils vont re­pas­ser à l’acte mal- gré un contrôle ju­di­ciaire ren­for­cé. Le re­tour des 718 Fran­çais, dont 312 femmes et 46 mi­neurs de moins de 13 ans, tou­jours pré­sents en Sy­rie et en Irak, aug­mente la me­nace « du­ra­ble­ment en­ra­ci­née dans notre société ». « La me­nace en­do­gène de­meure éle­vée sur le ter­ri­toire na­tio­nal », re­con­naît le mi­nis­tère de l’In­té­rieur. Il pré­cise que si, en 2016, 9 600 per­sonnes étaient si­gna­lées pour radicalisation vio­lente, elles sont 20 000 en 2018. Grâce aux ap­pels aux meurtres de Daesh sur in­ter­net, les ap­pren­tis ter­ro­ristes forment dé­sor­mais, en France, une ar­mée qui ne cesse d’en­rô­ler des « sol­dats » fran­çais du ji­had. « Des adeptes dis­sé­mi­nés dans des zones ghet­toï­sées » Les me­sures struc­tu­relles an­non­cées par Édouard Phi­lippe com­plètent tou­te­fois pour la plu­part des dis­po­si­tifs exis­tants. L’en­ne­mi n’y est pas clai­re­ment nom­mé. Dans son rap­port d’en­quête qui vient d’être pu­blié, le Sé­nat chiffre, quant à lui, le cou­rant ri­go­riste de l’is­lam à « 40 000 à 60 000 adeptes dis­sé­mi­nés dans des zones ghet­toï­sées », des pé­ri­mètres de non droit ur­ba­ni­sés, pro­pices à de spo­ra­diques « in­ti­fa­das à la fran­çaise » où tra­fi­quants et sa­la­fistes font bon mé­nage.

Édouard Phi­lippe est at­ten­du à Nice, ce sa­me­di, pour rendre hom­mage aux vic­times de l’at­ten­tat du 14 juillet 2016.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.