Le pre­mier film d’ani­ma­tion dou­blé en gal­lo

Le Télégramme - Vannes - - BRETAGNE - Loei­za Lar­vor

Les stu­dios Di­zale, à Quim­per, se sont lan­cés jeu­di dans le dou­blage en gal­lo du film d’ani­ma­tion Gruf­fa­lo. Une pre­mière dans cette langue qui compte près de

200 000 lo­cu­teurs en Bre­tagne.

Le stu­dio Di­zale, à Quim­per, ha­bi­tué au dou­blage des films d’ani­ma­tion en bre­ton, et plus ré­cem­ment en oc­ci­tan et en corse, s’est es­sayé au gal­lo. « Se­lon une étude ré­cente on compte 191 000 lo­cu­teurs au­to­pro­cla­més de gal­lo, com­mence Je­rom Bou­thier, co­or­di­na­teur de l’ins­ti­tut Gal­lo à Rennes. C’est une langue qui, comme le bre­ton, a souf­fert d’une dé­va­lo­ri­sa­tion de ses pra­ti­quants ». Même si le nombre de lo­cu­teurs tend à di­mi­nuer, « comme toutes les langues ré­gio­nales en Eu­rope », l’équipe s’est lan­cée dans le pro­jet de dou­bler le cé­lèbre film d’ani­ma­tion Le Gruf­fa­lo de Ja­kob Schuh. Pour tra­duire ce court-mé­trage de 25 mi­nutes, six co­mé­diens, « uni­que­ment des lo­cu­teurs de gal­lo », sont né­ces­saires. « Une dou­bleuse pro­fes­sion­nelle de Pa­ris, qui a l’ha­bi­tude de tra­vailler pour Dis­ney a pos­tu­lé. Mais il était né­ces­saire de sa­voir par­ler gal­lo na­tu­rel­le­ment », in­dique Je­rom Bou­thier, lui-même en ap­pren­tis­sage de la langue. Les co­mé­diens sé­lec­tion­nés se sont es­sayés, jeu­di, au dou­blage sur des ex­traits du des­sin ani­mé Mi­ni Loup. Et ce n’était pas for­cé­ment chose fa­cile. Entre in­to­na­tions et ono­ma­to­pées des per­son­nages par­ti­cu­liè­re­ment ex­pres­sifs, les dou­bleurs pou­vaient vite perdre le fil, « et pour­tant cer­tains sont des conteurs. Ils ont l’ha­bi­tude de par­ler avec du dé­bit ! ».

Le bre­ton et le gal­lo : « Des langues en voie d’ex­tinc­tion »

Tous es­pèrent que ce dou­blage n’est que « le pre­mier d’une longue sé­rie ». « Sans le sou­tien de la ré­gion Bre­tagne qui sub­ven­tionne les pro­jets, le bre­ton et le gal­lo n’exis­te­raient peut-être plus », dé­plore Sa­muel Julien, du stu­dio Di­zale. Je­rom Bou­thier re­prend : « Se­lon l’Unes­co, ces deux langues sont en voie d’ex­tinc­tion ». Un constat que les dé­fen­seurs de ces langues ré­gio­nales ob­servent éga­le­ment chez les voi­sins eu­ro­péens. « En Is­lande c’est car­ré­ment l’is­lan­dais qui dis­pa­raît au pro­fit de l’an­glais », note Sa­muel Julien. « Dans le monde c’est entre 25 et 30 langues qui dis­pa­raissent tous les ans », ajoute Je­rom Bou­thier. « En­core au­jourd’hui, sur­tout en France, il y a cet achar­ne­ment à l’égard des langues ré­gio­nales. Il n’y a qu’à voir le dé­bat sur le pré­nom Fañch », con­clut Sa­muel Julien.

L. L

Avant de com­men­cer l’en­re­gis­tre­ment du dou­blage de Gruf­fa­lo, les co­mé­diens se sont en­traî­nés sur le des­sin ani­mé Mi­ni Loup.Pho­to

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.