Her­mines du Voc : tou­jours vi­vants, tou­jours de­bout

Le Télégramme - Vannes - - VANNES. 8E TOUR DE COUPE DE FRANCE DE FOOTBALL -

Il a 33 ans. Sup­porte le Voc depuis l’âge de 12 ans. Il a connu les joies de la Ligue 2 à La Ra­bine ain­si que les di­manches en dé­pla­ce­ment à seule­ment deux sup­por­ters dans la tri­bune vi­si­teurs en sep­tième di­vi­sion. Lui, c’est Oli­vier Ber­nard, membre his­to­rique des Her­mines du Voc, qui at­tend Brest im­pa­tiem­ment.

Le temps passe, l’amour du Voc reste. Que ce soit le 25 avril 2009 en fi­nale de la coupe de la Ligue face à Bor­deaux ou lors d’un pé­nible dé­pla­ce­ment à l’ex­té­rieur au ni­veau DSE (ac­tuelle R2) soit l’équi­valent de la sep­tième di­vi­sion fran­çaise.

« Brest ? C’est juste une équipe bre­tonne »

« Quand on a été re­lé­gués, les vrais sont res­tés. Avec Chris­tiane, l’ac­tuelle pré­si­dente des Her­mines et Ber­trand, on fait par­tie du trio his­to­rique des fans du club. On a tou­jours été là et on le se­ra tou­jours. Com­ment l’ex­pli­quer ? C’est la pas­sion. Par­fois, nous n’étions que deux en voi­ture à faire les dé­pla­ce­ments mais on était là », af­firme, on le de­vine la main sur le coeur, Oli­vier Ber­nard, membre his­to­rique du club des sup­por­ters lo­caux. Alors, quand ce di­manche, une Ra­bine très cer­tai­ne­ment co­pieu­se­ment rem­plie ac­cueille­ra le voi­sin pro du Stade Bres­tois évo­luant en Ligue 2 pour le compte du hui­tième tour de coupe de France, l’émo­tion se­ra sû­re­ment à son comble. « C’est sûr que ça va nous faire chaud au coeur car depuis la sai­son 20102011, nous n’avons pas connu pa­reille af­fiche. J’au­rais quand même pré­fé­ré tom­ber sur un pe­tit club pour avoir da­van­tage de chances de ral­lier les 32es de fi­nale. Mais bon, on va faire avec Brest. C’est une équipe que l’on suit car elle est dans notre ré­gion et évo­lue en L2 mais sans plus. Pour Lo­rient, c’est un club en­ne­mi, pour nous, c’est juste une équipe bre­tonne qui est presque au bout du monde », plai­sante le tren­te­naire. Pas de ri­va­li­té donc, mais une énorme en­vie de voir la Ra­bine s’em­bra­ser comme au bon vieux temps et voir l’ex­ploit se réa­li­ser. « Je crois en mes joueurs, en mon équipe, donc je pense que l’on va l’em­por­ter sur le score de 1-0 ou 2-1. On va as­sis­ter à une ren­contre ser­rée, un match dur, mais on va le faire », af­firme Oli­vier, qua­si­ment sûr de son coup. Pour rap­pel, lors de leur der­nière double confron­ta­tion en Ligue 2 au cours de la sai­son 2009-2010, Vannes l’avait em­por­té sur la pe­louse de Fran­cis-Le Blé sur le score de 4-3 avant de s’in­cli­ner dans son antre le 9 avril 2010 sur le score de 2-0. La tem­pé­ra­ture à la Ra­bine était alors de 13 de­grés, Laurent Her­vé, Va­lé­rie Mé­zague, Franck Dja Djéd­jé et Ghis­lain Gim­bert étaient dans le onze de dé­part et 5 779 per­sonnes étaient mas­sées dans les tra­vées. Cap de faire mieux en termes d’af­fluence Oli­vier et com­pa­gnie ?

(Pho­to Oli­vier Ber­nard)

Le club des sup­por­ters, Les Her­mines du Voc, conti­nuent de suivre à chaque match les Noir et Blanc.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.