Mor­bi­han. Ac­ci­dents en baisse et au­cun mort en no­vembre

C’est in­édit depuis douze mois : au­cun mort n’a été dé­plo­ré, en no­vembre, sur les routes du Mor­bi­han. Dé­cembre, on le sait dé­jà, se­ra moins clé­ment.

Le Télégramme - Vannes - - BRETAGNE -

Moins d’ac­ci­dents (33 contre 51), moins de bles­sés (56 contre 65), moins de dé­cès (au­cun mort à dé­plo­rer contre trois un an plus tôt) : les sta­tis­tiques de l’in­sé­cu­ri­té rou­tière en Mor­bi­han, pour le mois de no­vembre, sont meilleures que celles dres­sées en 2017, à pa­reille époque. C’est le prin­ci­pal en­sei­gne­ment que l’on tire du ba­ro­mètre men­suel ren­du pu­blic, ven­dre­di, par la pré­fec­ture. Une ten­dance tem­pé­rée par le nombre de tués, à la hausse sur les douze der­niers mois : on en est à 45 morts contre 42 en no­vembre 2017 (+3). Un to­tal qui s’est en­core alour­di, dé­but dé­cembre, avec deux nou­veaux dé­cès (lire ci-des­sous).

Les conduc­teurs no­vices

Dans le dé­tail, 552 ac­ci­dents ont été comp­ta­bi­li­sés dans le Mor­bi­han ces douze der­niers mois contre 581 sur les douze mois pré­cé­dents (-29). Pour les bles­sés, on en est à 698 contre 728 (-30). Dans son bi­lan men­suel, la pré­fec­ture du Mor­bi­han re­lève qu’« au­jourd’hui, près d’un quart des ac­ci­dents cor­po­rels im­pliquent un conduc­teur no­vice (ti­tu­laire d’un per­mis de conduire depuis moins de deux ans). Les ac­ci­dents de la route sont la pre­mière cause de mor­ta­li­té des jeunes de 18 à 25 ans ». Lun­di 3 dé­cembre, à Sé­né, cette ten­dance lourde s’est vé­ri­fiée : un au­to­mo­bi­liste âgé de 20 ans s’est tué dans une col­li­sion. Sa­me­di 1er dé­cembre, un mo­tard, so­li­daire des gi­lets jaunes, per­dait, lui, la vie à La­nes­ter. La vic­time avait 53 ans.

Pho­to Laurent Guen­neugues

L’ac­ci­dent sur­ve­nu lun­di, à Sé­né, a fait un mort (un étu­diant âgé de 20 ans, d’ori­gine ma­ro­caine) et deux bles­sés.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.