Sou­tien de Si­mon Uze­nat

Le Télégramme - Vannes - - VANNES -

Si­mon Uze­nat, chef de file de L’Al­ter­nance, a ren­con­tré les sa­la­riés van­ne­tais de Bic Écri­ture 2000, en grève de­puis dix jours. « J’ai pris l’ini­tia­tive d’al­ler à leur ren­contre afin de leur té­moi­gner le sou­tien des élus mu­ni­ci­paux de L’Al­ter­nance et d’échan­ger avec leurs re­pré­sen­tants sur la si­tua­tion et les so­lu­tions de sor­tie de crise ».

« Bic n’est pas en dif­fi­cul­té »

« Contrai­re­ment à ce que cer­tains ont lais­sé en­tendre, l’en­tre­prise Bic n’est pas en dif­fi­cul­té, comme l’illus­trent les bé­né­fices dé­ga­gés. Le pro­jet pré­sen­té par la di­rec­tion, qui consiste à re­dé­ployer la pro­duc­tion des sty­los quatre cou­leurs, Ve­lo­ci­ty/Ge­lo­ci­ty et At­lan­tis sur les sites de Bi­zerte en Tu­ni­sie et de Marne-la-Val­lée en at­teste éga­le­ment », constate l’élu. Il ajoute que « contrai­re­ment à ce que cer­tains di­ri­geants de Bic Écri­ture ont af­fir­mé, les élus lo­caux, en par­ti­cu­lier ceux de l’ag­glo­mé­ra­tion com­pé­tente en ma­tière de fon­cier éco­no­mique, n’ont à au­cun mo­ment été sol­li­ci­tés pour trou­ver des so­lu­tions al­ter­na­tives ni même in­for­més des in­ten­tions des di­ri­geants de Bic Écri­ture 2000. Nous le re­gret­tons d’au­tant plus vi­ve­ment que les uns et les autres étaient et res­tent dis­po­nibles pour faire en sorte que le main­tien de l’ou­til in­dus­triel et des em­plois sur notre ter­ri­toire se réa­lise avec une struc­ture de coûts maî­tri­sée », pré­cise Si­mon Uze­nat qui ré­clame « une table ronde réunis­sant tous les ac­teurs du dos­sier, di­rec­tion, re­pré­sen­tants des sa­la­riés, élus lo­caux, par­le­men­taires et État, afin de trou­ver la meilleure is­sue pos­sible ».

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.