Le Télégramme - Auray

Le rêve, matrice du réel

- Olivier Clech

Aller voir plus loin, plus haut, défier la pesanteur, se jouer de la gravité…. La « pesquet-mania » du moment est la dernière expression du rêve humain le plus vieux, le plus universel : voler, voler jusqu’aux étoiles !

Cet engouement est la meilleure réponse qui puisse être faite à la maire écologiste de Poitiers, Léonore Moncond’huy, qui déclarait le 29 mars dernier : « L’aérien, c’est triste, mais il ne doit plus faire partie des rêves d’enfants… »

La sortie pourrait être classée au rang de la bourde politique - qui n’en fait pas ? - si elle ne révélait deux tendances beaucoup plus profondes et inquiétant­es. Celle d’abord qui consiste à glisser du champ politique au champ moral, du public à l’intime. Le constat scientifiq­ue - le réchauffem­ent climatique – est incontesta­ble et alarmant ; le processus idéologiqu­e qu’il déclenche chez certain(es) ne l’est pas moins. L’autre tendance est de culpabilis­er les citoyens en exigeant d’eux une rupture immédiate dans leurs comporteme­nts et usages, au mépris de l’idée même de transition qui, par essence (si j’ose dire), exige du temps et du dialogue. La punition et l’ostracisme se substituen­t à la pédagogie et à la vision à long terme. L’aérien est visé, parce que c’est une cible facile. Un avion, ça s’entend et ça se remarque ; ça fait rêver, justement ! Et derrière l’aérien, le spatial n’est pas loin.

Or, les aéroclubs de France forment des pilotes, de ceux qui peut-être, un jour, feront des évacuation­s sanitaires de malades ou des missions interplané­taires ; ils forment des citoyennes et citoyens qui auront acquis, grâce à beaucoup de travail et de rêves, la responsabi­lité, la maîtrise du risque, l’envie de découvrir. Ils forment des ingénieurs qui, aujourd’hui, font voler l’avion électrique et, demain, feront triompher les énergies renouvelab­les et des mobilités douces dans les airs, en mer, sur terre. Ceux et celles-là mêmes qui, comme

Thomas Pesquet, feront le lien entre un rêve d’enfant et la réalité.

Un avion, ça s’entend et ça se remarque ; ça fait rêver, justement !

 ?? Photo d’archives MaxPPP ?? La seconde mission de Thomas Pesquet, « Alpha », s’annonce chargée, avec une centaine d’expérience­s au programme.
Photo d’archives MaxPPP La seconde mission de Thomas Pesquet, « Alpha », s’annonce chargée, avec une centaine d’expérience­s au programme.
 ??  ??

Newspapers in French

Newspapers from France