Le Télégramme - Auray

Les « états généraux de la laïcité » déjà sous le feu des critiques

-

T Le gouverneme­nt a installé mardi et jusqu’à l’été des « États généraux de la laïcité » avec pour objectifs de toucher la jeunesse et d’avoir un débat apaisé sur ce sujet sensible. Mais à peine annoncés, ils sont déjà critiqués comme un coup médiatique.

« On ne fait pas un débat après une loi », a ainsi dénoncé, lundi, sur France Info, l’eurodéputé EELV Yannick Jadot, en référence au projet de loi luttant contre le « séparatism­e » adopté en première lecture la semaine dernière par le Sénat et voulu comme un marqueur du quinquenna­t Macron.

Alors que Marlène Schiappa a annoncé vouloir « sortir de la tenaille entre, d’un côté, les identitair­es d’extrême droite et, de l’autre, les indigénist­es et Europe ÉcologieLe­s Verts », l’élu écologiste a demandé sur Twitter que cessent

« les insultes » de la ministre.

« À la solde du gouverneme­nt »

« Marlène Schiappa lance les états généraux de la laïcité après que son gouverneme­nt en a fait un outil de stigmatisa­tion des musulmans » avec la loi « séparatism­e », a aussi estimé la sénatrice (EELV) Esther Benbassa.

La CFDT a demandé d’« arrêter de faire de la laïcité un objet d’agitation médiatique permanent ». Le syndicat de Laurent Berger, invité par la ministre, lui a fait savoir que « ce genre d’initiative était mal choisie alors que la loi » contre le séparatism­e « est encore dans les tuyaux (et pose bien des problèmes) ».

« On prépare le terrain pour remplacer l’Observatoi­re de la laïcité, qui faisait un excellent travail (…) par un nouvel organe à la solde du gouverneme­nt », a jugé Aurélien Taché, député ex-LREM, présentant ces États généraux comme « une opération de communicat­ion grotesque ». Le président de la Ligue internatio­nale contre le racisme et l’antisémiti­sme (Licra), Mario Stasi, qui y participer­a, se place, lui, sur le terrain de l’apaisement : « Si le débat se déplace de ce déversoir de haine, d’invectives que sont les réseaux sociaux, vers un travail approfondi mettant côte à côte différente­s approches de la laïcité » et permettant de « sortir avec des propositio­ns concrètes dans le respect de la loi 1905, si c’est cela les États généraux, je n’y vois que des avantages ».

 ?? Photo EPA ?? « C’est un sujet de passion (la laïcité). L’idée est de dire : parlons-en ensemble et écoutons-nous », explique la ministre déléguée à la Citoyennet­é
Photo EPA « C’est un sujet de passion (la laïcité). L’idée est de dire : parlons-en ensemble et écoutons-nous », explique la ministre déléguée à la Citoyennet­é

Newspapers in French

Newspapers from France