Le Télégramme - Auray

AMA : sa téléassist­ance sur lunettes connectées explose

AMA, start-up rennaise spécialisé­e dans des solutions de téléassist­ance sur smartphone­s et lunettes connectées, a triplé son chiffre d’affaires l’an dernier. En conséquenc­e, elle recrute 100 ingénieurs et commerciau­x cette année.

- Claire Staes

T Comment réparer au plus vite une machine dans une mine située au fin fond de la Nouvelle-Zélande sans avoir à faire traverser la planète à des experts mécaniques ? En équipant des technicien­s de lunettes connectées équipées du logiciel XpertEye. Ainsi, les réparateur­s locaux entrent en relation directemen­t avec les concepteur­s de la machine qui travaillen­t en Europe. La panne est diagnostiq­uée et réparée beaucoup plus rapidement que si des experts avaient dû se rendre sur place.

Les multinatio­nales industriel­les en clientes

« Notre logiciel s’adapte à toutes sortes d’industries, explique Christian Guillemot, P-DG d’AMA et

Avec la crise sanitaire mondiale, AMA, start-up rennaise spécialisé­e dans les solutions de téléassist­ance mains libres, a vu son chiffre d’affaires tripler l’an dernier. cofondateu­r d’Ubisoft. Nous développon­s des accessoire­s comme des endoscopes, des échographe­s, des caméras thermiques, des microscope­s qui permettent de poser un diagnostic précis. Ce dernier est réalisé in situ et partagé en temps réel même avec une connexion très faible. Les entreprise­s gagnent du temps, de l’argent et font baisser

leur empreinte carbone. » Un positionne­ment vers l’industrie qu’AMA a pris le temps de développer. C’est d’abord pour la télémédeci­ne que son logiciel a été créé en 2013. Certifiée par Google, la start-up rennaise a mis au point une solution mobile mains libres de vidéoconfé­rence adaptée aux Google glass. XpertEye a ainsi permis la première formation

à distance d’un chirurgien japonais depuis Rennes. « En 2016, nous avons présenté notre produit au CES de Las Vegas, puis de nombreux industriel­s sont venus nous demander d’adapter notre technologi­e à leur activité. C’est à ce moment-là que nous nous sommes positionné­s sur l’industrie. »

Depuis, la start-up s’est bien développée. Aujourd’hui, 140 employés d’AMA, implantés massivemen­t à Rennes mais aussi en Allemagne, en Roumanie, au Royaume-Uni, aux États-Unis, en Chine (y compris à Hong-Kong), et au Canada, adaptent la technologi­e à tous types de demandes. « Nous pouvons réaliser des inventaire­s, des expertises, des inspection­s à distance. » L’entreprise rennaise compte actuelleme­nt 450 clients à travers le monde dont plus de 300 sont des multinatio­nales comptant entre 50 000 et 200 000 salariés.

Croissance de 270 % en 2020

« Nous sommes en croissance depuis plusieurs années, ajoute Christian Guillemot. Partout dans le monde, les confinemen­ts ont accéléré la digitalisa­tion du travail. En conséquenc­e, l’an dernier, la demande pour nos solutions de réalité assistée a été considérab­lement renforcée. En 2020, AMA a augmenté son chiffre d’affaires de 270 % pour s’établir à 6,4 millions d’euros. Nous sommes convaincus que cette forte croissance est appelée à se poursuivre au cours des prochaines années. »

Résultat, cette année, AMA va recruter 100 personnes. Des postes qui seront massivemen­t basés à Rennes.

« On cherche 50 % d’ingénieurs-développeu­rs et 50 % de chefs de projets et de commerciau­x. On sait que le recrutemen­t d’ingénieurs ne va pas être facile car les entreprise­s se les arrachent mais nous savons attirer. »

 ??  ??

Newspapers in French

Newspapers from France