Le Télégramme - Auray

Aides à domicile : une revalorisa­tion salariale « injuste et clivante »

-

T Loïc Pimienta, référent départemen­tal de la FESP (Fédération du service aux particulie­rs), associatio­n créée en avril 2006, et fondateur-gestionnai­re de l’entreprise AD Pays de Vannes, située à Plescop, s’insurge contre « le clivage mis en place par le gouverneme­nt dans le cadre de la revalorisa­tion des salaires des aides à domicile ».

« Division » entre secteur associatif et secteur privé

Il explique son point de vue : « Brigitte Bourguigno­n, secrétaire d’État auprès du ministre des Solidarité­s a fait une annonce lors de sa visite à Vannes, le 9 avril. Il s’agit d’une revalorisa­tion des salaires de 15 %, de la mise à dispositio­n de véhicules de fonction, de la prime covid… du secteur associatif. Quid des autres employés ? 50 % des intervenan­ts ne font pas partie du monde associatif. Ce qui sous-tend une division entre les salariés ». Loïc Pimienta demande les mêmes aides pour tous les salariés de l’aide à domicile, sans distinctio­n d’employeur. « Il ne s’agit pas de dire que le secteur associatif ne mérite pas cette hausse, mais que tous les employés de l’aide à domicile la méritent. »

« Une annonce politique trompeuse » dénoncée

L’État versera 200 millions d’euros par an aux Départemen­ts qui devraient abonder cette somme de 400 à 600 millions pour financer ces mesures. Cet effort financier est une bonne nouvelle pour les employés associatif­s « mais fracture le secteur dans son ensemble, qui fait preuve d’une solidarité exemplaire notamretom­ber ment durant la crise de la covid », souligne Loïc Pimienta.

À ses yeux, « c’est d’autant plus incompréhe­nsible que la ministre déléguée souligne l’importance de ces personnels essentiels, en première ligne dans le maintien des Français à domicile, qu’ils soient âgés, malades, en situation de handicap ». Il ajoute : « Là où on devrait concentrer les moyens sur l’aide à domicile, on met 1,6 milliard d’euros dans les Ehpad tout en promouvant quand même le maintien à domicile, c’est à n’y rien comprendre »

Loïc Pimienta, référent départemen­tal de la Fédération du service aux particulie­rs.

Daniel Cueff appelle à la mobilisati­on contre l’abstention. Dans une lettre adressée, lundi, au président du conseil régional, Loïg ChesnaisGi­rard, le chef de file de la liste « Bretagne ma vie » s’inquiète du risque de faible participat­ion aux élections régionales. « Les municipale­s, déjà en temps de covid, ont été marquées par une abstention record : 58,4 % », fait-il valoir. « La Région a les moyens de communicat­ion permettant de faire une campagne d’affichage, partout en Bretagne, pour faire savoir que les élections régionales et départemen­tales se tiendront les 20 et 27 juin. (...) Il faut que les gares, les panneaux d’affichage municipaux, les panneaux publicitai­res soient remplis d’affichage indiquant les dates de l’élection et les modalités permettant aux citoyens d’aller voter », propose-t-il.

 ??  ??

Newspapers in French

Newspapers from France