Le Télégramme - Auray

« Quel modèle de sport pro veut l’Europe ? »

Le président de la fédération française de basket Jean-Pierre Siutat se sent d’autant plus concerné par le projet de Super Ligue en football qu’il mène le même combat face à l’Euroligue de basket.

- Recueilli par Luc Besson

Voyez-vous un parallèle entre ce qui se passe avec le projet de Super Ligue en football et le combat que vous menez contre l’Euroligue de basket ?

Plus qu’un parallèle, c’est exactement la même chose. Ça a beaucoup de retentisse­ment car c’est le football, mais ça peut aussi arriver demain au rugby, au hand et au volley. J’en parle souvent avec mes amis des autres fédération­s et des autres ligues. Il n’y a pas de raison que ce problème ne s’étende pas à d’autres sports. Maintenant, comme ça concerne le football, ça va peut-être inciter davantage l’Union européenne (UE) à se positionne­r sur le sujet.

Qu’attendez-vous de l’Europe ?

Soit elle autorise tout en permettant à n’importe quel milliardai­re de se faire plaisir en créant une ligue fermée,

Jean-Pierre Siutat, président de la Fédération française de basket (FFBB), s’inquiète du projet de Super Ligue européenne dans le football.

soit elle protège notre modèle spécifique de sport profession­nel, un système pyramidal avec de la solidarité. En France, le sport amateur et le sport profession­nel sont interdépen­dants. Or, on voit ce que fait l’Euroligue en basket : rien pour aider le sport amateur et en plus, elle nous vole nos meilleurs arbitres qu’on forme sans aucune compensati­on et ne donne rien en direction de la formation des joueurs. En NBA, qu’on aime ou pas, il y a au moins un « buy-out » avec une somme redistribu­ée au dernier club quitté.

Où en êtes-vous par rapport à votre opposition à l’Euroligue ?

J’attends d’avoir une réponse de la part de l’UE. Une plainte a été déposée contre l’Euroligue. Et comme je le disais, ça ne concerne pas juste la fédération française de basket. Il est question si ça s’étend de la survie d’autres fédération­s, de ligues nationales et des compétitio­ns qu’elles organisent.

Vous espérez que le débat actuel dans le foot aide le basket par ricochet ?

Oui, mais aussi tous les sports, car on est on tous solidaires et concernés. Je comprends que les clubs riches en haut de la pyramide veuillent aller vers encore plus de richesse. Mais est-ce bien ? Moi, je suis à la fois pour le sport profession­nel et pour le sport amateur car il y a des passerelle­s entre les deux. C’est un problème culturel. Quel modèle de sport profession­nel veut l’Europe ?

 ??  ??

Newspapers in French

Newspapers from France