AT­TEN­TAT AN­TI-JUIF : CHOC EN AL­LE­MAGNE

Le Télégramme - Brest - - LA UNE -

Mer­cre­di, à Halle, en Al­le­magne, deux per­sonnes ont été tuées et deux autres bles­sées après un at­ten­tat an­ti­sé­mite com­mis en pleine fête juive. L’as­saillant, sus­pec­té d’être un sym­pa­thi­sant d’ex­trême droite, a été in­ter­pel­lé dans la soi­rée. Cette at­taque meur­trière ré­veille outre-Rhin les craintes de ce type de ter­ro­risme après plu­sieurs crimes, agres­sions et cons­ti­tu­tion de grou­pus­cules vio­lents ces der­nières an­nées.

Deux per­sonnes ont été tuées et deux autres griè­ve­ment bles­sées, mer­cre­di, à Halle, en Al­le­magne, dans un at­ten­tat à l’arme à feu contre une sy­na­gogue en plein Yom Kip­pour. L’at­taque a été fil­mée par le tueur, qui semble être un sym­pa­thi­sant néo-na­zi. La vi­déo a en­suite été pos­tée sur in­ter­net.

Cet as­saut par un homme lour­de­ment ar­mé, ha­billé en treillis et por­tant un casque, rap­pelle dans son mode opé­ra­toire l’at­ten­tat contre deux mos­quées de Christ­church, en Nou­velle-Zé­lande, en mars, par un Aus­tra­lien d’ex­trême droite. La chan­ce­lière An­ge­la Mer­kel a dé­non­cé un « at­ten­tat » et s’est ren­due, dans la soi­rée, en signe de so­li­da­ri­té à la grande sy­na­gogue de Ber­lin. Son mi­nistre de l’In­té­rieur, Horst See­ho­fer, a, lui, par­lé d’une « at­taque an­ti­sé­mite » de la part d’un sym­pa­thi­sant « d’ex­trême droite ».

La po­lice avait in­ter­pel­lé une per­sonne en mi­lieu de jour­née et a confir­mé, en dé­but de soi­rée, qu’il s’agis­sait bien de l’au­teur de l’as­saut.

Sy­na­gogue rem­plie

Le ti­reur a ten­té, en mi­lieu de jour­née, de pé­né­trer dans la sy­na­gogue du quar­tier Pau­lus, où étaient réunies, en ce jour de fête re­li­gieuse juive, « 70 à 80 per­sonnes », a in­di­qué le pré­sident de la com­mu­nau­té juive de Halle, Max Pri­vo­rotz­ki. N’y par­ve­nant pas, il s’est en­suite éloi­gné et s’en est pris cette fois à un pe­tit res­tau­rant turc de ké­babs. Il a d’abord lan­cé une gre­nade qui a ex­plo­sé contre la porte avant de ti­rer à l’in­té­rieur.

Sur une vi­déo ama­teur re­prise par de nom­breux mé­dias et mon­trant ma­ni­fes­te­ment un ex­trait de l’as­saut, un homme cas­qué, ha­billé en ka­ki et mu­ni d’une cein­ture de mu­ni­tions, d’ap­pa­rence calme, tire au fu­sil d’as­saut en pleine rue, à proxi­mi­té d’une voi­ture. Il s’ef­fondre en­suite, at­teint ma­ni­fes­te­ment par des tirs de la po­lice, et reste quelques se­condes à terre, avant de re­mon­ter dans le vé­hi­cule et de par­tir.

Vi­déo de l’au­teur

L’au­teur pré­su­mé a lui-même fil­mé la fu­sillade et dif­fu­sé la vi­déo sur une pla­te­forme in­ter­net, a in­di­qué le site SITE, spé­cia­li­sé dans la sur­veillance des or­ga­ni­sa­tions ter­ro­ristes, qui dresse un pa­ral­lèle avec une vi­déo si­mi­laire fil­mée par l’au­teur de l’at­ten­tat de Christ­church. Dans cette vi­déo de 35 mi­nutes, cet homme, crâne ra­sé, le vi­sage ju­vé­nile, se lance dans une dia­tribe an­ti­sé­mite. Il af­firme, en an­glais, no­tam­ment, que « l’Ho­lo­causte n’a ja­mais exis­té » et que les Juifs sont à l’ori­gine de tous les pro­blèmes.

On le voit ten­ter d’en­trer dans la sy­na­gogue en ti­rant dans la porte, puis abattre une pas­sante dans le dos au ha­sard dans la rue. Il es­saie en­suite de po­ser un en­gin ex­plo­sif ar­ti­sa­nal dans une porte de l’édi­fice re­li­gieux, sans par­ve­nir à le faire fonc­tion­ner. On le voit aus­si ti­rer sur un client du res­tau­rant turc à bout por­tant.

« RAF brune »

La sé­cu­ri­té a été ren­for­cée de­vant les sy­na­gogues de plu­sieurs villes al­le­mandes. Cette fu­sillade crée « un choc pro­fond pour tous les Juifs en Al­le­magne », a ré­agi le pré­sident de la com­mu­nau­té juive al­le­mande, Jo­seph Schus­ter. Cet at­ten­tat va re­lan­cer les craintes de ré­sur­gence de ter­ro­risme d’ex­trême droite en Al­le­magne. Il in­ter­vient quelques mois après le meurtre, en Hesse, de Wal­ter Lübcke, un élu pro-mi­grants du par­ti con­ser­va­teur de la chan­ce­lière An­ge­la Mer­kel (CDU). Le prin­ci­pal sus­pect est un membre de la mou­vance néo­na­zie. Cette af­faire a créé une onde de choc dans le pays, où l’ex­trême droite bou­le­verse, de­puis 2013, le pay­sage po­li­tique. Elle a ré­veillé la crainte d’un ter­ro­risme à l’image de ce­lui du grou­pus­cule néo­na­zi NSU, res­pon­sable du meurtre d’une di­zaine d’im­mi­grés en Al­le­magne entre 2000 et 2007. Outre les meurtres per­pé­trés par le NSU, il y a eu nombre de pré­cé­dents vio­lents, dont des at­taques au cou­teau contre des élus pro-mi­grants. L’Al­le­magne est confron­tée à « une nou­velle RAF », une « RAF brune », se­lon le jour­nal Süd­deutsche Zei­tung, en ré­fé­rence au groupe ter­ro­riste d’ex­trême gauche Frac­tion ar­mée rouge, ac­tif entre 1968 et 1998.

Cap­ture vi­déo/AFP

Sur une vi­déo ama­teur, on aper­çoit le ti­reur pré­su­mé, cas­qué, ha­billé en ka­ki et mu­ni d’une cein­ture de mu­ni­tions, qui tire au fu­sil d’as­saut en pleine rue.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.