Lé­vé­nez et Ni­co­las : sou­ve­nirs, sou­ve­nirs…

Cham­pion­nats du monde en Es­pagne

Le Télégramme - Carhaix - - SPORTS - Yves-Marie Thé­ré­né ▼ Ce sa­me­di 11h30:hommes;13h45:femmes. For­mat:10kmà­pied,40kmà­vé­loet10kmà­pied.

San­dra Lé­vé­nez (39 ans) et Benoît Ni­co­las (42 ans) dis­pu­te­ront, ce sa­me­di à Pon­te­ve­dra (Es­pagne), res­pec­ti­ve­ment leurs 11e et 9e cham­pion­nats du monde..

>

Son pre­mier sou­ve­nir re­monte à 2008, an­née de son pre­mier cham­pion­nat du monde en Ita­lie où elle avait pris la 13e place. « Là, j’ai dé­cou­vert ce que c’était le haut ni­veau ». La Ca­rhai­sienne ap­prend vite et, dès l’an­née sui­vante, elle dé­cro­chait l’argent à aux EtatsU­nis. Les quatre an­nées qui sui­virent, elle col­lec­tion­na les mé­dailles (deux en argent et deux en bronze) avant le sacre mon­dial en 2014 en Es­pagne. « C’est un gros sou­ve­nir car je com­men­çais à me dire que je n’au­rais ja­mais ce titre ». La suite fut moins rose. Ab­sente en 2016 pour cause de bles­sure, la Ca­rhai­sienne aban­don­nait l’an­née sui­vante au Canada. « Ça reste un gros trau­ma­tisme spor­tif ». En 2018, elle ne pre­nait « que » la 5e place au Da­ne­mark. « L’aban­don de 2017 m’avait han­tée du­rant un an. Ma 5e place m’a presque fait plai­sir car j’avais re­trou­vé un ni­veau spor­tif qui me per­met­tait d’envisager la suite se­rei­ne­ment ».

> Ni­co­las : deux mé­dailles d’or une en argent et trois en bronze

Benoît Ni­co­las a fait ses « classes mon­diales » en 2011 en Es­pagne où il pre­nait la 5e place (4e se­nior). Six mois après, l’un des mé­daillés était dé­clas­sé pour do­page. « Je me suis re­trou­vé 3e se­nior mais je n’ai ja­mais re­çu la mé­daille ». En 2012 à Nan­cy, il dé­cro­chait le bronze. « La se­maine pré­cé­dant la course, j’avais fait un contre-la-montre à bloc à l’en­traî­ne­ment et je n’ai ja­mais ré­cu­pé­ré. Dom­mage car j’étais en grande forme ».

L’an­née sui­vante, cap sur la Co­lom­bie pour une nou­velle mé­daille de bronze. « On se se­rait cru au Tour de France. Après la course, j’avais 50 per­sonnes au­tour de moi qui ne me lâ­chaient pas, qui vou­laient des photos et des au­to­graphes. Un grand sou­ve­nir ».

En 2014 en Es­pagne, il s’im­po­sait mal­gré une énorme am­poule au pied. « Je ne pouvais plus marcher après la course. Dans les aé­ro­ports, je me dé­pla­çais en fauteuil rou­lant ».

L’an­née sui­vante, cap sur l’Aus­tra­lie et Ade­laïde, où il est res­té sur sa faim mal­gré une mé­daille d’argent. « On a cou­ru dans des rues vides, to­ta­le­ment dé­sertes. C’était triste ».

En 2017, tout s’était dé­rou­lé à mer­veille au Canada avec son se­cond titre mon­dial mais, en 2018 au Da­ne­mark, il n’avait pu faire mieux que 11e à cause d’une frac­ture à un or­teil qui lui avait pol­lué sa sai­son. « J’avais ca­ché ça à la fé­dé du­rant un mois et de­mi. Quand je leur ai dit que je n’étais pas prêt, ils m’ont quand même dit d’y al­ler et de faire ce que je pouvais. C’est mon pire sou­ve­nir ».

Photos DR

San­dra Lé­vé­nez dis­pu­te­ra son 11e cham­pion­nat du monde.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.