COUPE DE FRANCE : RENNES RÊVE D’UN EX­PLOIT

Le duel des stars

Le Télégramme - Carhaix - - LA UNE -

Le Stade Ren­nais a une nou­velle fois l’oc­ca­sion, ce soir, d’ins­crire son nom au pal­ma­rès de la Coupe de France, 48 ans après son der­nier tro­phée.

Les Rouge et Noir, qui ont fait vi­brer leurs sup­por­ters cette sai­son en Ligue Eu­ro­pa, au­ront ce­pen­dant du fil à re­tordre face au PSG, qua­druple tenant du titre.

Le pa­ri du pré­sident Oli­vier Lé­tang est ga­gné. Dé­bar­qué à Rennes à court de forme et en surpoids après une sai­son blanche, Ha­tem Ben Arfa a jus­ti­fié, au fil des ren­contres, ses émo­lu­ments consé­quents (400.000 € par mois) et la confiance pla­cée en lui par la di­rec­tion ren­naise. Après quelques se­maines la­bo­rieuses, l'an­cien Lyon­nais s'est imposé comme un ti­tu­laire in­dis­cu­table au coeur d'un onze re­ca­li­bré en par­tie en fonc­tion de ses qua­li­tés.

Ins­tal­lé par Ju­lien Ste­phan en po­si­tion axiale, en sou­tien de l'at­ta­quant de pointe, Ha­tem Ben Arfa s'est af­fir­mé dans un rôle hy­bride, entre per­cus­sion et créa­tion, quand André et Gre­nier font fi­gure de rampes de lan­ce­ment. Ses sept buts et deux passes décisives ne tra­duisent pas com­plè­te­ment l'im­pact d'un joueur at­ti­ré par le bal­lon et ca­pable de faire res­pi­rer son équipe avec ses qua­li­té dans la conser­va­tion.

S'il semble payer phy­si­que­ment et men­ta­le­ment, comme ses co­équi­piers, la fac­ture de la ré­pé­ti­tion des ren­contres, le me­neur de jeu ren­nais conserve par in­ter­mit­tence, alors qu'ap­proche la fin de sai­son, sa ca­pa­ci­té d'ac­cé­lé­ra­tion balle au pied. De quoi en faire tou­jours l'un des dan­gers prin­ci­paux d'une for­ma­tion ren­naise ca­pable de se pro­je­ter très vite vers l'avant. Face au jeu de pos­ses­sion du PSG, la confi­gu­ra­tion de la ren­contre pour­rait ser­vir les in­té­rêts de Ben Arfa et de ses co­équi­piers. Au sor­tir de longs mois de bles­sure et d'une Coupe du monde dé­ce­vante, on at­ten­dait Ney­mar au tour­nant. Ses treize buts et sept passes décisives cu­mu­lés en qua­torze ren­contres de Ligue 1 en di­sait long sur sa mo­ti­va­tion au dé­part d'une sai­son qu'une nou­velle frac­ture au pied al­lait stop­per net. Sans Coupe d'Eu­rope dé­sor­mais, mais avec un nou­veau titre na­tio­nal au comp­teur, le Bré­si­lien s'était lan­cé le dé­fi d'être de re­tour pour par­ti­ci­per à la fi­nale. Il est dans les temps. Re­po­si­tion­né par Thomas Tu­chel en po­si­tion de nu­mé­ro 10 en dé­but de sai­son, libre de ses mou­ve­ments et d'al­ler cher­cher le bal­lon loin der­rière, Ney­mar a élar­gi sa zone d'in­fluence sous l'au­to­ri­té du tech­ni­cien al­le­mand. Il a pro­fi­té éga­le­ment de ce re­pla­ce­ment pour tis­ser une re­la­tion tech­nique pri­vi­lé­giée avec Ky­lian Mbap­pé. Mais, au-de­là des sta­tis­tiques, le Bré­si­lien s'est af­fir­mé, à 27 ans, comme l'un des lea­ders in­con­tour­nables du PSG.

Qua­rante-cinq mi­nutes sans trop d'in­ten­si­té contre Mo­naco, après plus de trois mois d'ab­sence, ne sau­rait consti­tuer une ga­ran­tie à l'heure d'abor­der une fi­nale. Mais le Bré­si­lien, qui s'en­traîne nor­ma­le­ment de­puis deux se­maines, a dé­jà prou­vé qu'il pou­vait re­ve­nir très vite aux af­faires, quitte à être dé­char­gé d'une par­tie des tâches dé­fen­sives. Alors, Ney­mar ti­tu­laire pour une bonne heure de jeu ou jo­ker de luxe sor­ti du banc ce sa­me­di : Tho­mal Tu­chel de­vra tran­cher et de son choix dé­cou­le­ra l'or­ga­ni­sa­tion de sa for­ma­tion.

27 ans Bré­sil 90 sé­lec­tions, 57 buts Cham­pion olym­pique 2016 En club : 4 titres de cham­pion (Bar­ça 3, PSG 1) 4 coupes na­tio­nales (San­tos 1, Bar­ça 1, PSG 2) 1 coupe Li­ber­ta­dores (San­tos) Ney­mar Jr

Ha­tem Ben Arfa 32 ans France 15 sé­lec­tions, 2 buts En club : 5 titres de cham­pion (Lyon 3, Mar­seille 1, PSG 1) 2 Coupes na­tio­nales (Lyon 1, Paris 1)

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.