Fa­rah dé­fie le roi Kip­choge

Le Télégramme - Carhaix - - SPORTS -

La star bri­tan­nique aux quatre titres olym­piques Mo Fa­rah s’at­taque, comme l’an pas­sé, au Ké­nyan Eliud Kip­choge, de­ve­nu entre-temps re­cord­man du monde, sur le pres­ti­gieux ma­ra­thon de Londres, ce di­manche. Em­pe­reur de la piste (2 titres olym­piques sur 5,000 m, 2 sur 10,000 m), ano­bli par la reine d’An­gle­terre, « Sir » Mo Fa­rah s’est lan­cé un immense dé­fi en s’at­ta­quant sé­rieu­se­ment à la dis­tance reine des 42,195 km de­puis la sai­son der­nière. Avec un suc­cès à Chi­ca­go et un re­cord en 2 h 05’11’’ en 2018, il a fait ses preuves sur le ma­ra­thon, mais reste loin du « roi » Eliud Kip­choge, au­teur d’un re­cord du monde éblouis­sant à Ber­lin en 2018 (2 h 01’39’’).

« Ga­gner à Londres, un devoir »

« Je veux ga­gner le ma­ra­thon de Londres un jour, a in­di­qué Fa­rah aux mé­dias mer­cre­di. C’est un devoir, mais c’est loin d’être simple car Eliud (Kip­choge) est un ex­cellent ath­lète et le re­cord­man du monde ». « Kip­choge est le pro­to­type par­fait du ma­ra­tho­nien », sa­lue Jean-Claude Voll­mer, en­traî­neur du meilleur Fran­çais sur la dis­tance Has­san Chah­di, et doute de la ca­pa­ci­té de Fa­rah à amé­lio­rer sen­si­ble­ment son ni­veau. « Mo Fa­rah est plus li­mi­té dans le do­maine, il est plu­tôt âgé (36 ans, deux ans de plus que le Ké­nyan) et s’était dé­jà beau­coup en­traî­né en vo­lume (ki­lo­mé­trique) avant, du temps de la piste, ana­lyse Voll­mer. Et il n’a pas en­core la fou­lée du ma­ra­tho­nien, l’éco­no­mie de course, à cause d’ap­puis longs qui consomment de l’éner­gie ». Le Bri­tan­nique doit en plus com­po­ser avec un contexte hou­leux : il est au coeur d’une mys­té­rieuse af­faire d’agres­sion, à l’ori­gine d’une vi­ru­lente passe d’armes avec une autre lé­gende de l’athlétisme, l’Ethio­pien Haile Ge­bre­se­las­sie.

En stage en Ethio­pie fin mars pour pré­pa­rer le ma­ra­thon de Londres, Fa­rah as­sure avoir été vo­lé dans un hô­tel dé­te­nu par Ge­bre­se­las­sie. Le double cham­pion olym­pique éthio­pien ac­cuse en re­tour Mo Fa­rah d’un com­por­te­ment « hon­teux » et d’avoir agres­sé un couple...

▼ Ce di­manche (9 h 30)

AFP

Le Ké­nyan Eliud Kip­choge (à gauche), roi du ma­ra­thon, et le Bri­tan­nique Mo Fa­rah vont se dis­pu­ter la vic­toire, à Londres.Photo

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.