Chal­mel ex­plose le comp­teur

Le Télégramme - Carhaix - - SPORTS - Luc Bes­son

Dé­jà vain­queur l’an pas­sé alors qu’il ne dis­pu­tait que son deuxième Ul­tra-trail, le Bre­tillien Phi­lippe Chal­mel a ré­ci­di­vé sur le 103 km du Bre­tagne Ul­tra Trail (BUT) en amé­lio­rant son chro­no de plus de seize mi­nutes à l’ar­ri­vée au port de Doë­lan !

De­puis qu’il s’est mis sur les longues dis­tances, il n’y a pas grand monde qui ré­siste à Phi­lippe Chal­mel. L’an pas­sé, il avait rem­por­té les deux pre­miers Ul­tra-trails aux­quels il avait par­ti­ci­pé : l’En­du’Rance Trail des Cor­saires (107 km) à Saint-Ma­lo puis le Bre­tagne Ul­tra Trail (104 km) à Doë­lan.

Dans la fou­lée, cet an­cien cou­reur cy­cliste de 1re ca­té­go­rie était res­té sur le grand bra­quet en pre­nant la deuxième place du chal­lenge Ouest Trail Tour 2018, grâce à ses vic­toires au Trail du Bout du monde (57 km), à la pointe Saint-Ma­thieu (Plou­gon­ve­lin), puis au Trail de la Vallée du Scorff (46 km), à Clé­guer.

« J’ai gé­ré mes pul­sa­tions »

Grand fa­vo­ri des 103 km de l’édi­tion 2019 du BUT, le Ma­louin de Pler­guer a jus­ti­fié son sta­tut dès la ligne de dé­part en pre­nant im­mé­dia­te­ment la poudre d’es­cam­pette. « Je me suis tout de suite re­trou­vé seul, mais ce pas plus mal, car je peux, comme ça, gé­rer mon al­lure grâce à mes pul­sa­tions. J’étais à 130-135 sur le plat et je mon­tais à 150 dans les cô­tés. Le but, c’était d’arriver dans un bon état de fraî­cheur, mais je n’avais pas d’ob­jec­tif de chro­no. Je suis même sur­pris de ce­lui que j’ai réa­li­sé ».

En 8 h 31’49’’, Phi­lippe Chal­mel a fait beau­coup mieux que l’an der­nier (8 h 48’07’’). À ce rythme (12,07 km/h de moyenne), per­sonne n’a pu le suivre.

Une dé­mons­tra­tion de force

« Phi­lippe, on connaît son ni­veau. Il a fait une dé­mons­tra­tion de force. Au bout de 500 mètres, on ne le voyait dé­jà plus, a ré­su­mé Pierre The­tiot, après avoir fran­chi la ligne presque une heure plus tard (53’23’’ en fait). Mon but était d’abord de fi­nir car c’était mon pre­mier ul­tra. Il y a deux ans, j’avais aban­don­né sur le 87 km du raid du Golfe du Mor­bi­han en rai­son d’en­nuis gas­triques. Là, j’ai te­nu mon al­lure sans sou­ci ».

Six mi­nutes après Pierre, c’est le Mor­lai­sien Fred­dy Prigent qui a pris la troi­sième place. Après avoir dé­jà dis­pu­té un 80 km (l’Eco­trail de Pa­ris), lui aus­si ten­tait pour la pre­mière fois une dis­tance à trois chiffres.

« Je suis par­ti pru­dem­ment, car mon ob­jec­tif était de fi­nir. Hor­mis une glis­sade dans la ri­vière au 25e ki­lo­mètre et un ge­nou écor­ché, je suis content de ma place, der­rière deux ré­fé­rences en la ma­tière. Au ra­vi­taille­ment du 74e ki­lo­mètre, je n’étais pas très loin de Pierre, mais connais­sant ses ap­ti­tudes, j’ai pré­fé­ré as­su­rer ma troi­sième place plu­tôt qu’es­sayer d’al­ler le cher­cher ».

Sur le 59 ki­lo­mètres en re­vanche, le vain­queur Gue­naël Le Boulch a lais­sé quelques plumes sur le gou­dron. « Je suis dé­fon­cé. J’ai traî­né ma misère sur les 15 der­niers ki­lo­mètres. Mais même si j’ai mis 20 mi­nutes de plus que l’an der­nier, je suis super content d’avoir ga­gné ».

Luc Bes­son

À l’ar­ri­vée au port de Doë­lan après 8 h 31’49’’ d’ef­fort, le vain­queur du 103 km Phi­lippe Chal­mel était frais comme un gar­don.Photo

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.