Qui veut écrire des chan­sons « sur l’air de... » ?

Le Télégramme - Carhaix - - BRETAGNE - Mo­nique Ké­ro­mnès

Écrire des textes à chan­ter sur l’air d’une chan­son plus connue, c’était une pra­tique très ré­pan­due au XVIIIe siècle. Alors que trois ar­tistes re­dé­couvrent l’oeuvre d’un pion­nier du genre, le Mor­lai­sien Alexandre Le­dan, ils in­vitent tout un cha­cun à ten­ter l’ex­pé­rience d’écrire un texte à chan­ter « sur l’air de… », pour la Fête de la Bre­tagne.

Ima­gi­nez l’in­cen­die de Notre-Da­mede-Pa­ris, la crise des gilets jaunes ou en­core des faits di­vers plus locaux ra­con­tés sur des airs de chan­sons connues comme « Les co­pains d’abord », « L’été in­dien » ou le « Chant des par­ti­sans »… In­ima­gi­nable au­jourd’hui mais, à par­tir du XVIIIe siècle, c’était une pra­tique très cou­rante.

« À l’époque, c’était plu­tôt sur des airs tels que "La Mar­seillaise" ou "Ah vous di­rai-je ma­man", ou la mu­sique de chants re­li­gieux », ra­conte Em­ma­nuelle Hu­teau, joueuse de cla­ri­nette et membre de l’as­so­cia­tion Son ar Mein. Avec la chan­teuse Marthe Vas­sal­lo et l’ac­cor­déo­niste Oli­vier De­poix, ils se sont plon­gés dans cette tra­di­tion, en s’in­té­res­sant no­tam­ment au tra­vail du Mor­lai­sien Alexandre Le­dan.

Com­ment évi­ter le cho­lé­ra… en chan­son !

Entre 1815 et 1855, cet homme, im­pri­meur dans la ci­té du Via­duc, a pu­blié de nom­breuses chan­sons en bre­ton à chan­ter sur des airs connus, pour des chan­son­niers qui les re­ven­daient à la feuille. Il en a écrit lui-même, qu’il ven­dait éga­le­ment. Il a éga­le­ment com­pi­lé, dans des car­nets ma­nus­crits per­son­nels, de nom­breuses chan­sons de l’époque.

« Re­trou­ver les textes mais sur­tout les par­ti­tions des airs sur les­quels il fal­lait chan­ter a été un vé­ri­table tra­vail d’ar­chéo­logue ! », s’en­thou­siasment les trois ar­tistes qui ont pu comp­ter sur les tra­vaux de cher­cheurs. « Ain­si, on a pu dé­cou­vrir la vie du Mor­laix de l’époque. Dans les chan­sons, on ra­conte l’ac­tua­li­té comme un séisme en Gua­de­loupe, la prise de Tan­ger et Mo­ga­dor, le chan­ge­ment de mon­naie, la construc­tion de la route vers Quim­per… Ou, plus prag­ma­tique, les moyens de se pré­mu­nir du cho­lé­ra ! », sou­rit Em­ma­nuelle Hu­teau.

Deux ba­lades dans Mor­laix

Les 21 et 22 mai, le trio pro­pose, dans le cadre de la Fête de la Bre­tagne, une balade chan­tée dans Mor­laix. « Par une quin­zaine de chan­sons, on met des mots, des images et sur­tout des sons sur la vie d’Alexandre Le­dan, ex­plique Marthe Vas­sal­lo. Il a mar­qué l’his­toire de sa ville et est aus­si une ré­fé­rence pour ceux qui aiment la mu­sique bre­tonne ».

Pour pré­pa­rer ce spec­tacle, ils ont tra­vaillé pen­dant trois jours au coeur de la ré­dac­tion du Té­lé­gramme. « Car quel en­droit plus pro­pice pour ces re­cherches qu’un lieu où sont im­pri­més, chaque jour, les jour­naux ? L’im­pri­me­rie est sur place, c’est en ré­so­nance avec le tra­vail de Le­dan ».

Un concours de chan­sons

Les trois mu­si­ciens lancent sur­tout un dé­fi et in­vitent tout un cha­cun à écrire un texte à chan­ter sur un air connu. Il pour­ra être en fran­çais, en bre­ton ou toute autre langue. Place à votre ima­gi­na­tion, sa­chant que les ca­té­go­ries sont : amour, po­li­tique, hu­mour, ber­ceuse ou his­toire. À la clé : une pu­bli­ca­tion dans Le Té­lé­gramme. « Les ga­gnants se­ront an­non­cés à l’is­sue de la deuxième balade chan­tée, le 22 mai. Les chan­sons au­ront été im­pri­mées et on les chan­te­ra tous en­semble ! ».

▼ Pra­tique

Les chan­sons sont à en­voyer à chan­[email protected]­nar­mein.fr. La date li­mite est le 16 mai.

M.K.

Les mu­si­ciens de l'as­so­cia­tion Son ar Mein, Marthe Vas­sal­lo, Em­ma­nuelle Hu­teau et Oli­vier De­poix, ont tra­vaillé, du­rant trois jours, au sein des locaux du Té­lé­gramme, à Mor­laix.Pho­to

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.