Une grande ar­tiste au ca­rac­tère bien trem­pé

L’ac­trice Ané­mone, in­ou­bliable Thé­rèse dans « Le père Noël est une or­dure », qui est dé­cé­dée mar­di, à 68 ans, avait pris du re­cul de­puis quelques an­nées pour cause de ma­la­die.

Le Télégramme - Carhaix - - LA UNE - Pho­to AFP

Is­sue d’un mi­lieu bour­geois - son père était mé­de­cin -, Anne Bour­gui­gnon, dite Ané­mone, avait tou­jours vou­lu être ac­trice, confiait-elle au Monde en 2017. « Je pre­nais des cours de danse à la Scho­la Can­to­rum, à Paris, j’ai re­pé­ré un cours de théâtre juste à cô­té, et puis voi­là ». En 1966, elle joue dans le film « Ané­mone », de Phi­lippe Gar­rel, dont elle ti­re­ra son nom de scène. Elle tourne dans plu­sieurs longs-mé­trages (« Un élé­phant, ça trompe énor­mé­ment », d’Yves Ro­bert, ou « Vous n’au­rez pas l’Alsace et la Lor­raine », de Co­luche), tout en jouant au ca­fé-théâtre avec la troupe du Splen­did dont elle ne gar­de­ra pas que des bons sou­ve­nirs. Elle di­sait en ef­fet s’être fâ­chée avec la troupe pour des his­toires d’ar­gent. Ses membres les plus connus ont néan­moins una­ni­me­ment ren­du hom­mage à la co­mé­dienne, mar­di. « Je garde le sou­ve­nir d’une grande ac­trice avec qui nous avons par­ta­gé de grands mo­ments de jeux et des fous rires ex­cep­tion­nels », a ré­agi Ch­ris­tian Cla­vier. Thier­ry Lher­mitte s’est dit « bou­le­ver­sé ». « Adieu mon amie », a-t-il écrit sur son compte twit­ter.

« Al­lu­mée mais très pro­fes­sion­nelle »

« Je ne sa­vais pas qu’elle était ma­lade, mais Ané­mone n’était pas quel­qu’un qui se ré­pan­dait sur sa vie pri­vée », a confié Jo­siane Ba­las­ko, qui évoque une « ex­cen­trique du ci­né­ma », « une gran­deac­trice ».

Dans les an­nées 1980, Ané­mone avait en­chaî­né les rôles dans des co­mé­dies à suc­cès comme « Viens chez moi, j’ha­bite chez une co­pine » de Pa­trice Le­conte ou « Pour cent briques t’as plus rien » d’Édouard Mo­li­na­ro. « Je tra­vaillais comme une brute avec deux en­fants en bas âge, j’avais l’im­pres­sion qu’on m’avait mise dans un mixer avec le bou­ton po­si­tion­né au max », se sou­ve­nai­telle dans une in­ter­view à Li­bé­ra­tion. « Elle a fait des choses ma­gni­fiques après, elle a fait « Le grand che­min » », un rôle plus sen­sible qui lui vaut le Cé­sar de la meilleure ac­trice en 1988, a rap­pe­lé Michel Blanc. « C’était une per­sonne al­lu­mée mais très, très pro­fes­sion­nelle… », a dé­cla­ré Pa­trice Le­conte. Ané­mone a conti­nué à beau­coup tour­ner jus­qu’en 2018 et jouait ré­gu­liè­re­ment au théâtre. Elle était aus­si une femme en­ga­gée. Elle été la porte-pa­role de l’as­so­cia­tion al­ter-mon­dia­liste At­tac en 2002 et avait briè­ve­ment sou­te­nu JeanLuc Mé­len­chon.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.