Re­cord des re­dres­se­ments en 2018

Le Télégramme - Carhaix - - ÉCONOMIE -

Les re­dres­se­ments opé­rés par les Urs­saf pour tra­vail dis­si­mu­lé ont at­teint un re­cord en 2018, à 640,7 mil­lions d’eu­ros (+ 18,5 % par rap­port à 2017), a an­non­cé l’Acoss, l’or­ga­nisme col­lec­teur des co­ti­sa­tions de sé­cu­ri­té so­ciale. Les re­dres­se­ments ef­fec­tués dans le cadre de la fraude au dé­ta­che­ment des tra­vailleurs eu­ro­péens ont, eux, ex­plo­sé à 130,7 mil­lions d’eu­ros en 2018, plus que tri­plant par rap­port à 2017 (40,6 mil­lions).

En 2018, le ré­seau des Urs­saf a en­ga­gé 50 749 ac­tions de lutte contre le tra­vail dis­si­mu­lé, dont plus de 5 000 concernent des ac­tions ci­blées et plus de 45 000 des ac­tions de pré­ven­tion. Plus de 88 % des ac­tions ci­blées ont abou­ti à un re­dres­se­ment.

Des mon­tages plus so­phis­ti­qués

Les sanc­tions fi­nan­cières ap­pli­quées (ma­jo­ra­tions de 25 et 40 %, an­nu­la­tions d’exo­né­ra­tions de co­ti­sa­tions)

ont re­pré­sen­té 30 % du mon­tant de re­dres­se­ments, soit 190 mil­lions. L’Acoss sou­ligne aus­si que « d’an­née en an­née, les si­tua­tions de tra­vail dis­si­mu­lé se com­plexi­fient et les ac­tions

sont da­van­tage ci­blées sur des en­jeux fi­nan­ciers plus im­por­tants mais re­po­sant sur des mon­tages plus so­phis­ti­qués, ce qui en­traîne un al­lon­ge­ment des dé­lais d’in­ves­ti­ga­tion ». Plus de la moi­tié (52 %) des sommes re­dres­sées concernent des fraudes dé­pas­sant le mil­lion d’eu­ros.

Les ac­tions ci­blées se sont ma­jo­ri­tai­re­ment por­tées sur les sec­teurs de la construc­tion (30 %), des hô­tels, ca­fés et res­tau­rants (22 %) et le com­merce (15 %).

L’Acoss va, par ailleurs, bé­né­fi­cier de nou­veaux ou­tils avec l’ap­pli­ca­tion de la loi fraude qui ren­for­ce­ra les échanges d’in­for­ma­tions et lui per­met­tra de consul­ter cer­taines bases de l’ad­mi­nis­tra­tion fis­cale. En ce qui concerne la fraude au dé­ta­che­ment, l’Acoss a dé­ve­lop­pé des co­opé­ra­tions avec les ins­ti­tu­tions de sé­cu­ri­té so­ciale d’autres États eu­ro­péens comme le Por­tu­gal, l’Ita­lie, la Po­logne ou l’Es­pagne, pour mieux lut­ter contre la fraude par l’échange d’in­for­ma­tions et l’en­traide ad­mi­nis­tra­tive. La fraude aux co­ti­sa­tions so­ciales est es­ti­mée entre 3,2 et 5,7 mil­liards d’eu­ros.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.