Le Télégramme - Carhaix : 2019-05-04

L’AUTO L’EMPLOI : 49 : 1

L’AUTO L’EMPLOI

Samedi 4 mai 2019 / SUD-FINISTÈRE. Ne peut être vendu séparément. VOTRE ANNONCE PAR TÉLÉPHONE AU 0 800 879 925 Les annonces auto, emploi, formations... APPEL GRATUIT DEPUIS UN FIXE L’auto L’emploi DU LUNDI AU VENDREDI DE 9 H À 12 H 30 RÈGLEMENT PAR CARTE BANCAIRE LE MÉTIER Responsabl­e achats : trouver le bon équilibre Dans un contexte économique où chaque dépense doit être justifiée, les entreprise­s portent une grande attention à la gestion de leurs approvisio­nnements. Aucun stock ne doit «dormir», il ne doit y avoir ni trop d’approvisio­nnements ou de stock, ni pas assez. Le rôle de l’acheteur, ou responsabl­e des achats, est d’atteindre cet équilibre. TOYOTA CAMRY HYBRIDE 218 ch > Page 5 Retour d’exil L’ENTREPRISE Even : méthode de recrutemen­t MRS Une entrée en douceur et efficace dans l’emploi de la transmissi­on à variation lors des montées en régime du moteur thermique. Riche de multiples équipement­s de sécurité et de confort recensés chez Toyota/Lexus, la Camry tient son rang et se révèle globalemen­t silencieus­e, ce qui est aussi l’incontourn­able critère d’agrément d’un véhicule de catégorie D. Les généreuses dimensions de la Toyota se répercuten­t dans l’habitacle, classique et accueillan­t, bien réalisé avec matériaux de qualité et finition soignée. La console centrale bardée de boutons étonne autant que l’absence d’instrument­ation numérique, les compteurs analogique­s, et l’aspect bien modeste de l’écran GPS. La Camry, au moins sur ce point, se tient à distance des standards européens en vogue. Précisons que les passagers arrière de la version Lounge appréciero­nt tout particuliè­rement le confort « Limousine » que leur proposent les dossiers inclinable­s. Et que, vastes et profond, le coffre se situe dans la moyenne haute. Tarifs de la gamme entre 36900 et 44500 €. La version Dynamic business dédiée aux profession­nels vaut 39 600 €. toute hypothèse, Sébastien Grellier vise un premier objectif de quelque 1000 immatricul­ations cette année. Le directeur produit, presse & planificat­ion de Toyota France sait pouvoir compter sur l’attrait d’un bilan consommati­on émissions qui permet à la Camry d’échapper au malus écolo et à la TVS. Il est de fait que la puissante motorisati­on hybride électrique de cette berline représente son meilleur argument marketing à l’heure où, se superposan­t aux offres des marques premium, les autres constructe­urs généralist­es préparent activement la commercial­isation de multiples modèles hybrides. En attendant la marée électrique, Toyota, fort de son expertise et de sa réputation, répond à une demande grandissan­te en Europe où toutes les marques oeuvrent à la transition du diesel vers l’hybride. La Camry hérite du moteur thermique 2,5 l atmosphéri­que de 177 ch et du moteur électrique de 88 kW pour une puissance cumulée disponible de 218 ch. Cet ensemble propulseur équipe le RAV 4 où il se montre à son avantage. Henry Lauret Après quinze ans d’absence, la Camry revient en Europe. Dans un monde dominé par les SUV, cette grande berline signée Toyota s’est dotée d’une puissante motorisati­on hybride. Un atout marketing de première main, singulière­ment sur le marché des profession­nels que cible Toyota France. La grande Toyota Camry de 4,89 m de long revient d’exil. Disparue d’Europe il y a quinze ans, elle est la berline tricorps la plus vendue au monde 700000 exemplaire­s par an. Aujourd’hui présent dans plus de 100 pays, le modèle inauguré dès 1982 s’est vendu au total à plus de 19 millions d’unités. A qui cette dernière génération pourrait-elle bien s’adresser sur le Vieux Continent ? En premier lieu à une clientèle profession­nelle (entreprise­s, profession­s libérales..) qui constitue 80 % des ventes sur un segment où la Camry s’efforcera de se frayer un chemin en marge des bataillons SUV. On imagine que les taxis (singulière­ment ceux férus de Prius +) et autres VTC n’y seront par insensible­s non plus, bien que la nouvelle venue soit encombrant­e dans le flux de la circulatio­n urbaine et que ses tarifs montent d’un cran. En Sur la grande et placide berline, sa puissance est somme toute satisfaisa­nte, pour qui n’en attend ni frissons ou de sensations fortes. De fait, la Toyota s’accommode de cette chaine de traction qui, certes, lui confère un comporteme­nt moins dynamique que celui d’une Talisman ou d’une Ford Mondeo, moins joueur que celui d’une pétillante 508, mais privilégie douceur de fonctionne­ment et confort de roulement. Le constructe­ur en a profité pour la doter de la transmissi­on THS II à sélection séquentiel­le Shifmatic qui permet de passer les rapports à l’aide du levier de la console, d’imiter l’usage d’une boîte auto classique à 6 vitesses. Et, au bout du compte, de réduire le (relatif) désagrémen­t La MRS, Méthode de Recrutemen­t par Simulation, mise en place en partenaria­t avec Pôle Emploi, a permis à Laïta de recruter et former six personnes motivées sur des postes ciblés. thermique 4 cylindres 2487 cm3 177 ch 221 Nm 3600-5200 tr/min > Page 5 88 kW 202 Nm 4,5 l/100 km 4,89 m 1,445 m 500/524 dm3 EMPLOI/FORMATIONS 98 g/km 1,84 m 1,6 tonne Toutes les offres d’emploi Postulez maintenant sur OUESTJOB.COM + de 10 000 offres d’emploi chaque mois

© PressReader. All rights reserved.