Fred Var­gas. Du po­lar aux crimes éco­lo­giques

Le Télégramme - Carhaix - - RENCONTRE -

Cé­lèbre pour les en­quêtes du com­mis­saire Adam­sberg, Fred Var­gas s’at­taque, dans son nou­veau livre aux crimes contre la pla­nète. Mais les cou­pables sont là vite dé­voi­lés : « eux », gou­ver­nants et lob­bies qui ont mis « l’hu­ma­ni­té en pé­ril ».

Chan­ge­ment cli­ma­tique, épui­se­ment des res­sources na­tu­relles : ce livre, sor­ti mer­cre­di, n’est pas un ro­man mais un cri d’alarme sur l’état de la pla­nète vic­time des as­sauts des ac­ti­vi­tés hu­maines. « L’élé­ment dé­clen­cheur a été la dé­mis­sion de Ni­co­las Hu­lot, pa­ra­ly­sé par le gou­ver­ne­ment, gou­ver­ne­ment lui-même au ser­vice des grands lob­bies et des multinationales. C’est ça qui nous a me­nés à la ca­tas­trophe », dé­plore la ro­man­cière. Puis la COP24 sur le cli­mat, en dé­cembre, qu’elle qua­li­fie d’« échec ca­tas­tro­phique », a fi­na­le­ment fait sau­ter le pas à cette his­to­rienne et ar­chéo­zoo­logue de for­ma­tion. Celle qui a été cher­cheuse pen­dant quinze ans au CNRS s’est alors plon­gée dans la science cli­ma­tique, avec l’idée de mettre toutes les in­for­ma­tions dis­po­nibles à por­tée de ses nom­breux lec­teurs. « Je me suis dit peut-être que mon nom ne fe­ra pas peur aux gens », mal­gré un su­jet ar­du et sou­vent an­xio­gène, ar­gu­mente-telle. Mais elle a dé­cou­vert que le pro­blème qui dé­sor­mais la « hante du ma­tin au soir » était pire qu’elle ne l’ima­gi­nait.

Le sys­tème agroa­li­men­taire « pompe l’eau de la pla­nète » !

« Je pen­sais être in­for­mée, mais je me suis aper­çue que j’étais presque aus­si dés­in­for­mée que les autres, et cette dés­in­for­ma­tion m’a scan­da­li­sée. Je la trouve cri­mi­nelle », in­siste-t-elle. « Ça me rend folle ! Si on s’y était pris il y a 40 ans, à com­men­cer à faire pro­gres­si­ve­ment les tran­si­tions, à boos­ter la re­cherche, à abais­ser les pro­duc­tions… » Mais « les gou­ver­ne­ments sont pris

comme dans une toile d’arai­gnée, ils ne peuvent pas sor­tir de ce mo­dèle pro­duc­ti­viste de la sur­abon­dance », es­time en­core la ro­man­cière. Épui­se­ment des ma­tières pre­mières, pé­nu­rie d’eau, dé­fo­res­ta­tion, émis­sions des gaz à ef­fet de serre res­pon­sables du ré­chauf­fe­ment… « L’hu­ma­ni­té en pé­ril - Vi­rons de bord, toute ! » (Flam­ma­rion) passe en re­vue les causes de l’état dé­plo­rable de la pla­nète et les « bonnes pra­tiques » à adop­ter, toutes ac­com­pa­gnées de leurs pos­sibles ef­fets se­con­daires né­ga­tifs. Par­mi ses cibles prin­ci­pales, le sys­tème agroa­li­men­taire, qui no­tam­ment « pompe » l’eau de la pla­nète. Alors « je ne mange plus de viande », dit-elle. Pour ne pas perdre son lec­teur dans ces 200 pages de don­nées, d’ex­pli­ca­tions, de scé­na­rios ca­tas­trophes, Fred Var­gas s’adresse di­rec­te­ment à lui. « Com­ment vais-je me sor­tir de cette tâche in­sen­sée ? De cette idée de m’en­tre­te­nir avec vous de l’ave­nir du monde vi­vant ? Com­ment vais-je me ti­rer de là ? Je n’en ai pas la moindre idée, et vous non plus », écrit-elle à la pre­mière page. Et si ses fans ne l’at­ten­daient peut-être pas sur ce cré­neau, elle as­sure avoir bai­gné de­dans de­puis toute pe­tite. Grâce à son père, « na­tu­ra­liste ama­teur de grand ni­veau », ex­plique-t-elle. « Il nous ar­rê­tait de­vant chaque fleur, dans nos ba­lades il di­sait stop les filles, vous voyez cette pe­tite fleur jaune à cinq pé­tales lui­sants et poin­tus au bout, ça s’ap­pelle une fi­caire et main­te­nant que vous sa­vez son nom, vous ne mar­che­rez plus ja­mais des­sus ».

« Les gou­ver­ne­ments sont pris comme dans une toile d’arai­gnée, ils ne peuvent pas sor­tir de ce mo­dèle pro­duc­ti­viste de la sur­abon­dance ». Fred Var­gas, au­teure

Le com­mis­saire Adam­sberg at­ten­dra

La ro­man­cière sait que ce nou­veau livre, ti­ré à 80 000 exem­plaires, risque de ne pas se vendre au­tant que ses po­lars. Le der­nier, « Quand sort la re­cluse », s’est écou­lé à 540 000 exem­plaires en grand for­mat et 195 000 en poche, se­lon Flam­ma­rion. Mais ce n’est pas pour au­tant qu’elle pla­ni­fie une nou­velle en­quête du com­mis­saire Adam­sberg. « En com­pa­rai­son (de la si­tua­tion de la pla­nète), écrire un po­lar me pa­raît dé­ri­soire », lan­cet-elle.

« L’hu­ma­ni­té en pé­ril - Vi­rons de bord, toute », Fred Var­gas, Flam­ma­rion.

Pho­to As­trid di Crol­la­lan­za

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.