Bien an­crées dans le pay­sage bre­ton

Comment se portent les ra­dios as­so­cia­tives de Bre­tagne ? Dans une étude riche en enseignements, la Cor­lab (*), l’une des trois fé­dé­ra­tions ré­gio­nales de ce ré­seau, montre que ces sta­tions ré­sistent plu­tôt bien face à la mul­ti­pli­ca­tion des médias.

Le Télégramme - Carhaix - - BRETAGNE - Tan­gi Le­pro­hon

Un chiffre d’af­faires an­nuel moyen en baisse. De 124 000 eu­ros en 2014, il est pas­sé à 121 000 eu­ros en 2017. Le chiffre d’af­faires to­tal des ra­dios as­so­cia­tives de Bre­tagne est aus­si en baisse (4,12 M€ en 2017 contre 4,23 M€ en 2014). Mais pour les 31 sta­tions sub­ven­tion­nées par le Fonds de sou­tien à l’ex­pres­sion ra­dio­pho­nique lo­cale en 2017, « le bud­get moyen a pro­gres­sé de 125 000 à 129 000 eu­ros (+3,2 %) », sou­ligne la Cor­lab, (Co­or­di­na­tion des ra­dios lo­cales et as­so­cia­tives de Bre­tagne). L’État reste le pre­mier fi­nan­ceur du sec­teur, même si le mon­tant glo­bal de ses aides est en baisse, de­vant la Ré­gion Bre­tagne. Celle-ci sou­tient par­ti­cu­liè­re­ment les ra­dios en langue bre­tonne ou bi­lingue (fran­çais-bre­ton) qui ont l’obli­ga­tion d’émettre en bre­ton trois heures par jour, au mi­ni­mum.

Le nerf de la guerre. À l’in­verse du sec­teur pri­vé, la guerre des au­diences n’est ici pas for­cé­ment de mise. Pour ne pas dé­pendre que de l’ar­gent pu­blic, les ra­dios as­so­cia­tives misent sur la « di­ver­si­fi­ca­tion » et « la mo­né­ti­sa­tion » de cer­taines ac­ti­vi­tés telles qu’ac­tions de for­ma­tion, ate­liers d’édu­ca­tion aux médias, or­ga­ni­sa­tion d’évé­ne­ments (tables rondes, ba­lades so­nores). Les co­ti­sa­tions des bé­né­voles (22,25 eu­ros par per­sonne en moyenne) contri­buent aus­si à ali­men­ter les bud­gets des sta­tions. Pour les ra­dios confes­sion­nelles, les dons sont aus­si une source tra­di­tion­nelle de re­ve­nus. En 2017, les res­sources pu­bli­ci­taires ne re­pré­sen­taient que 3 % du pro­duit to­tal de ces ra­dios qui sont te­nues de réa­li­ser moins de 20 % de leur chiffre d’af­faires dans ce do­maine. Nombre d’entre elles, « s’in­ter­disent de dif­fu­ser des spots pu­bli­ci­taires pour des rai­sons éthiques ou pour se dé­mar­quer des ra­dios com­mer­ciales », sou­ligne la Cor­lab.

Moins de sa­la­riés. En 2017, le sec­teur em­ployait 114 sa­la­riés (3,3 sa­la­riés en moyenne par ra­dio), to­tal en baisse par rap­port à 2014 (128 sa­la­riés pour 3,8 sa­la­riés en moyenne par ra­dio). « Les as­so­cia­tions bre­tonnes af­fichent quatre tri­mestres consé­cu­tifs de baisse d’ef­fec­tifs », note la Cor­lab, à pro­pos des sa­la­riés per­ma­nents des 34 ra­dios as­so­cia­tives bre­tonnes, en sou­li­gnant l’im­pact de la ré­forme des contrats ai­dés. Du ja­mais vu de­puis 20 ans. Une seule de ces sta­tions n’a au­cun sa­la­rié. On trouve aus­si des pi­gistes, des sa­la­riés dé­ta­chés d’autres struc­tures et, bien sûr, des bé­né­voles (1 603 per­sonnes pour 47 bé­né­voles en moyenne par ra­dio en 2017) qui sont de vé­ri­tables che­villes ou­vrières (pro­duc­tion ré­gu­lière d’émis­sions, tâches tech­niques et ad­mi­nis­tra­tives).

Peu de femmes. Au titre des re­pré­sen­tants des bé­né­voles, seule­ment un tiers de femmes siègent dans les conseils d’ad­mi­nis­tra­tion des ra­dios as­so­cia­tives. Par­mi les sa­la­riés (un sa­la­rié sur trois est une femme), elles sont plus ex­po­sées au temps par­tiel que les hommes. À l’ex­cep­tion de l’en­tre­tien et de l’ad­mi­nis­tra­tion gé­né­rale, elles sont sous-re­pré­sen­tées sur l’en­semble des postes et sont qua­si-ab­sentes sur les fonc­tions de tech­nique et pro­gram­ma­tion. Un pay­sage en constante évo­lu­tion. Si cer­taines sta­tions ont cessé d’émettre (comme Zé­nith FM, en 2017, en Ille-et-Vi­laine), d’autres ont fait leur ap­pa­ri­tion : Ra­dio Pays de Léon, à Lan­di­vi­siau, en avril 2017, ra­dio Fré­quence 8, dans la ré­gion de Mont­fort-surMeu (35), le 1er fé­vrier 2017, Ra­dio Ba­lises, sur le pays de Lo­rient, le 8 juillet 2017.

Pour la Cor­lab, la Bre­tagne se dis­tingue par sa ca­pa­ci­té à re­nou­ve­ler ses sta­tions « té­moi­gnant d’un dy­na­misme en ma­tière de ra­dio­dif­fu­sion as­so­cia­tive ». Sans par­ler de l’es­sor de nou­velles we­bra­dios : Ou­fi­po, Ra­dio Larg’, Vos gueules les mouettes, Ra­dio Pi­kez, Ra­dio Naan (Art)…

* La Cor­lab re­groupe Ra­dio Ac­tiv, Ra­dio Kreiz Breizh et Sta­tion Mille­nium dans les Côtes-d’Ar­mor ; Ar­vo­rig FM, Ra­dio Éva­sion, Ra­dio Kerne, Ra­dio U dans le Fi­nis­tère ; Plum FM, Ra­dio Ba­lises, Ra­dio Bro Gwe­ned, Timbre FM dans le Mor­bi­han ; Ca­nal B, C-Lab, Fré­quence 8, Ra­dio La­ser et Rcf Al­pha, en Ille-et­Vi­laine.

Photos archives Le Té­lé­gramme

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.