Gé­né­ra­tion écologie : une liste de « chan­ge­ment ra­di­cal »

Le Télégramme - Carhaix - - FRANCE -

La liste pour les élec­tions eu­ro­péennes dé­po­sée par Gé­né­ra­tion écologie, le par­ti de Delphine Ba­tho, et le Mou­ve­ment écologiste in­dé­pen­dant (MEI) d’An­toine Waech­ter est la seule à por­ter un « chan­ge­ment ra­di­cal » de l’éco­no­mie afin de ré­pondre aux alarmes du Groupe d’ex­perts in­ter­gou­ver­ne­men­tal sur l’évo­lu­tion du climat (Giec), a as­su­ré, lun­di, le phi­lo­sophe Do­mi­nique Bourg, qui la conduit. Par­mi les mesures phare de son pro­gramme fi­gurent l’abais­se­ment de la TVA sur les biens éco­lo­gi­que­ment viables, l’in­ter­dic­tion de l’avion pour les tra­jets courts ou en­core la suppression de l’élevage in­dus­triel. « Au­jourd’hui, tout le monde parle d’écologie mais n’en tire pas les con­sé­quences », es­time ce proche de Ni­co­las Hu­lot. « Les autres listes parlent de dé­ve­lop­pe­ment du­rable, même Ja­dot (EELV) quand il parle d’éco­no­mie de mar­ché, que l’on doit contraindre un peu pour l’écologie », a-t-il iro­ni­sé. À l’in­verse, Do­mi­nique Bourg re­ven­dique une « ra­di­ca­li­té » is­sue des rap­ports du Giec. Sa liste nom­mée « Ur­gence écologie », com­po­sée de re­pré­sen­tants de la so­cié­té civile et d’élus locaux, en­tre­prend de ré­pondre à la ques­tion « Qu’est-ce qu’on fait si on les prend au sérieux ? », a-t-il ex­pli­qué.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.