Ap­pel à té­moins pour une dis­pa­ri­tion en 2012

Le Télégramme - Carhaix - - FRANCE -

Un ap­pel à té­moins a été lan­cé, lun­di, par la po­lice ju­di­ciaire, pour re­trou­ver un homme dis­pa­ru, le 6 mai 2012, à Échi­rolles (Isère), pas très loin de l’en­droit où vi­vait Nor­dahl Le­lan­dais, a in­di­qué la po­lice ju­di­ciaire. Ma­lik Bout­vil­lain, 1,87 m, qui au­rait au­jourd’hui 39 ans, avait dis­pa­ru en n’em­por­tant ni ar­gent, ni té­lé­phone, ni pa­piers d’iden­ti­té. Ce cas, ini­tia­le­ment trai­té comme dis­pa­ri­tion in­quié­tante, et classé sans suite en 2014, fait l’ob­jet de­puis un peu plus d’un an, sur plainte de la fa­mille, d’une in­for­ma­tion ju­di­ciaire à Gre­noble pour ar­res­ta­tion, en­lè­ve­ment, sé­ques­tra­tion ou dé­ten­tion ar­bi­traire, ou­verte après l’ar­res­ta­tion de Nor­dahl Le­lan­dais. Ce­lui-ci est pour­sui­vi pour deux af­faires qui se sont pro­duites dans la ré­gion, l’en­lè­ve­ment et le meurtre de la pe­tite Maë­lys, à Pont-de-Beau­voi­sin (Isère), en août 2017, et la dis­pa­ri­tion et l’as­sas­si­nat du ca­po­ral Ar­thur Noyer, en avril 2017, à Cham­bé­ry, en Sa­voie. Os­na­chi, un pe­tit gar­çon âgé de deux ans et de­mi, avait échap­pé à la vi­gi­lance de sa mère, di­manche, à Mar­seille. Une « alerte en­lè­ve­ment » avait alors été dé­clen­chée. L’enfant a finalement été re­trou­vé plu­sieurs heures après, dans un hô­tel à Va­lence (Drôme). Son ra­vis­seur, un tren­te­naire à la « per­son­na­li­té per­tur­bée », se­lon le pro­cu­reur de Mar­seille, a été in­ca­pable d’ex­pli­quer son geste. De­puis la créa­tion de cette pro­cé­dure, en 2006, 23 af­faires ont fait l’ob­jet d’une « alerte en­lè­ve­ment », per­met­tant, à chaque fois, de re­trou­ver les en­fants.

Pho­to AFP

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.