Le Breizh-Ne­vez I se­ra re­mis à l’eau ce mar­di

Im­mo­bi­li­sé de­puis le 19 fé­vrier après avoir ta­lon­né une roche, le rou­lier Breizh-Ne­vez I, qui as­sure la liai­son entre Lo­rient et Groix, va re­trou­ver son élé­ment, ce mar­di, avant de re­prendre ses ro­ta­tions, dé­but juin.

Le Télégramme - Carhaix - - BRETAGNE - Em­ma­nuelle Gour­vès

La vie n’est pas un long fleuve tran­quille pour le Breizh-Ne­vez I. Re­te­nu dans le car­ré fi­nal de la coupe de France de gas­pillage de l’ar­gent pu­blic dans l’émis­sion de ra­dio « Mer­ci les Fran­çais », le 25 avril sur RMC, le rou­lier qui as­sure la liai­son entre Lo­rient et Groix avait connu une for­tune de mer, le 19 fé­vrier. Sur le tra­jet entre l’île et le conti­nent, le na­vire, mis en ser­vice le 10 avril 2018, avait ta­lon­né une roche au ni­veau de la ci­ta­delle de Port-Louis. Les huit membres d’équi­page et les 38 pas­sa­gers avaient été ra­me­nés sains et saufs à terre à bord du trans­rade.

Outre une voie d’eau ra­pi­de­ment maî­tri­sée, les dé­gâts étaient im­por­tants sur le flanc tri­bord du ba­teau. « Une im­mo­bi­li­sa­tion d’au moins un mois » avait été an­non­cée par la Com­pa­gnie Océane, qui ex­ploite le rou­lier. L’ar­rêt tech­nique, au cours du­quel les deux mo­teurs ont été chan­gés, est finalement bien plus long.

« Le na­vire doit être re­mis à l’eau ce mar­di. Il s’agit d’une opé­ra­tion tech­nique pour que la coque re­trouve sa forme après 48 heures d’im­mer­sion », an­nonce Gé­rard La­hel­lec, vice-pré­sident de la ré­gion Bre­tagne dé­lé­gué aux trans­ports, pro­prié­taire du rou­lier. « Des es­sais à quai puis en mer sont pré­vus entre les 20 et 30 mai, avant une re­mise en ser­vice le 3 juin. Ce­ci est un ca­len­drier théo­rique, tant il reste en­core beau­coup de tra­vaux à réa­li­ser à l’intérieur du na­vire », pré­cise-t-il.

« Deux ins­tal­la­tions nous in­quiètent »

Gé­rard La­hel­lec pour­suit : « Deux ins­tal­la­tions nous in­quiètent : la pre­mière concerne les ré­pa­ra­tions après ava­rie de la jau­mière tri­bord (par­tie ar­rière de la coque qui sup­porte le sa­fran). Il a fal­lu dé­cou­per la coque et re­prendre toute la tô­le­rie. Après les tra­vaux de sou­dure, il y a la pré­pa­ra­tion et les tra­vaux de pein­ture (dont le sé­chage). La se­conde ins­tal­la­tion est la porte du ga­rage bâ­bord avant, qui nous pose des dif­fi­cul­tés de­puis le dé­but de la mise en ex­ploi­ta­tion du ba­teau ».

Pho­to E.G.

Coque en­fon­cée, sa­fran per­du en mer, ligne de pro­pul­sion tou­chée, chaîne à revoir, mo­teurs à chan­ger… Les dé­gâts étaient consi­dé­rables sur le Breizh-Ne­vez I.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.