Agri­cul­ture. La grogne des éle­veurs

Le Télégramme - Carhaix - - CORNOUAILLE - Lan­nig Ster­vi­nou, Ronan Lar­vor

À l’ins­tar de Ber­nard Le Floc’h, de Plo­gon­nec, une di­zaine d’agri­cul­teurs cor­nouaillais ont pris l’at­tache d’un avo­cat quim­pé­rois dans le cadre d’un conflit qui les op­pose au Grou­pe­ment de dé­fense sa­ni­taire (GDS). Ce der­nier se dit ou­vert au dia­logue.

Le Grou­pe­ment de dé­fense sa­ni­taire (GDS) est un or­ga­nisme char­gé du sui­vi de l’état sa­ni­taire des trou­peaux. Le mi­nis­tère de l’Agri­cul­ture lui dé­lègue aus­si la ges­tion de cer­tains do­cu­ments comme les at­tes­ta­tions sa­ni­taires à dé­li­vrance an­ti­ci­pée (As­da). Elles sont éga­le­ment ap­pe­lées « cartes vertes ». Les agri­cul­teurs, s’ils n’adhèrent pas au GDS, doivent ver­ser une con­tri­bu­tion pour ces do­cu­ments sa­ni­taires in­dis­pen­sables à tout com­merce.

Au­tre­fois as­so­cia­tion dé­par­te­men­tale d’éle­veurs, les GDS se sont réunis au ni­veau ré­gio­nal en 2015. Se­lon Ber­nard Le Floc’h, dès 2017, 300 éle­veurs fi­nis­té­riens n’ont plus vou­lu co­ti­ser et ont ren­du leur ad­hé­sion. Ils étaient 500 l’an pas­sé. « La qua­li­té du ser­vice ren­du n’est plus ce qu’elle était », jus­ti­fie-t-il. Dans un communiqué dif­fu­sé en avril, la Fé­dé­ra­tion dé­par­te­men­tale des syn­di­cats d’ex­ploi­tants agri­coles ré­cla­mait « clar­té, trans­pa­rence et pro­gres­si­vi­té dans les co­ti­sa­tions ap­pe­lées en fonc­tion du ser­vice ren­du » au GDS Bre­tagne.

« Les temps sont durs »

« Les temps sont durs pour les agri­cul­teurs comme pour tout le monde et on nous de­mande de payer tou­jours plus cher. Pour moi c’est clair, je re­fuse. Je paye­rai la même somme que celle que l’on me de­man­dait en 2016 », soutient Ber­nard Le Floc’h, alors qu’il fait vi­si­ter, d’un pas vif et dé­ter­mi­né, les verts pâ­tu­rages où broutent pai­si­ble­ment ses vaches lai­tières. « Je les ai choi­sies de dif­fé­rentes couleurs parce que j’aime bien, c’est moins mo­no­tone », plai­sante-t-il, avant de re­prendre un air grave, plon­gé dans ses pré­oc­cu­pa­tions fi­nan­cières.

Il n’est pas adhé­rent au GDS, et pour une pe­tite cen­taine de bêtes, on lui ré­clame 453 € pour 2017 alors qu’il avait payé 270 € en 2016. « Ce sont des éco­no­mies qu’on au­rait pu faire », di­til, ar­guant du fait que les pré­lè­ve­ments pour les ana­lyses de lait sont faits par eux-mêmes, en­voyés par le chauf­feur de la lai­te­rie à Ca­rhaix, alors qu’ils « pour­raient être dis­pat­chés et réa­li­sés par les vé­té­ri­naires trai­tants pour moins cher ».

97 % des éle­veurs adhé­rents

« La re­la­tion entre les éle­veurs et le Grou­pe­ment est de deux na­tures, ex­plique Jean-François Tré­guer, le pré­sident du GDS Bre­tagne. L’ad­hé­sion est vo­lon­taire, pas obli­ga­toire. 97 % des 25 000 éle­veurs de Bre­tagne adhé­rent et ce­la si­gni­fie une confiance qua­si to­tale ». La se­conde mis­sion, dé­lé­guée par l’État, concerne la pro­phy­laxie, au­tre­ment dit le pro­ces­sus qui vise à pré­ve­nir l’apparition, la pro­pa­ga­tion ou l’ag­gra­va­tion d’une ma­la­die au sein des éle­vages. Des prises de sangs, des ana­lyses du lait pro­duit ou en­core un contrôle de do­cu­ments sont ef­fec­tués, une fois par an, par le GDS.

« Cette pres­ta­tion est fac­tu­rée à l’éle­veur, s’il n’est pas adhé­rent », confirme Jean-François Tré­guer, jus­ti­fiant son coût par l’em­ploi de 38 sa­la­riés ETP (équi­va­lents temps plein) dé­vo­lus à cette tâche. Mais aus­si car « de nou­velles ma­la­dies sont dé­pis­tées ». Lors­qu’on lui parle de la grogne des agri­cul­teurs cor­nouaillais, il ba­laye la ques­tion d’un re­vers de main : « c’est une très pe­tite mi­no­ri­té qui s’ex­prime ». Il ad­met que « la conjonc­ture est com­pli­quée pour tout le monde et que cha­cun sou­haite faire des éco­no­mies ». Le GDS a, dans cet ordre d’idées, pro­po­sé ré­cem­ment des plans de re­cou­vre­ment et se dit « prêt à re­créer le lien ».

Le Té­lé­gramme/Lan­nig Ster­vi­nou

Les vaches lai­tières de Ber­nard Le Floc’h pro­fitent de l’herbe grasse des champs de Plo­gon­nec.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.