Alan Si­mon Opé­ra-rock « Chouans »

Dix ans après « Anne de Bre­tagne », l’au­teur-com­po­si­teur-réa­li­sa­teur nan­tais Alan Si­mon pré­sente un nou­vel opé­ra-rock his­to­rique : le double CD « Chouans » (Ba­baï­ka Pro­duc­tions). 23 titres sai­sis­sants, bou­le­ver­sants, ac­com­pa­gnés d’un li­vret ri­che­ment do­cu

Le Télégramme - Carhaix - - CULTURES - Pro­pos re­cueillis par Fré­dé­ric Jam­bon

> Pour­quoi abor­der l’his­toire des guerres de Ven­dée et de la Chouan­ne­rie sous la forme d’un opé­ra-rock ?

Je pense que c’est une bonne ma­nière de po­pu­la­ri­ser - j’es­père, no­ble­ment ! - un su­jet grave, his­to­rique, sous une forme épique et rock. « Chouans » rap­porte une pé­riode ex­trê­me­ment émou­vante, dans le sens dra­ma­tique du terme. On parle de 300 000 morts ! Même si on semble ef­fa­cer sa mé­moire, il s’agit de la der­nière grande guerre civile en France. Il faut tou­jours se sou­ve­nir de la folie ter­ri­fiante à la­quelle peuvent me­ner les extrêmes.

> Dans le li­vret de l’al­bum, vous no­tez qu’on vous avait dé­con­seillé de vous at­te­ler à un tel su­jet. Avec quels ar­gu­ments ?

On a vou­lu m’ex­pli­quer qu’il s’agis­sait d’une his­toire à conso­nance « conservatrice », que ça n’al­lait pas don­ner une « bonne image » de moi. Mais ce n’est pas ce que je re­cherche ! Je suis ré­pu­bli­cain, seule­ment, ce n’est pas une rai­son pour ne pas trans­mettre des faits qui se sont dé­rou­lés, en plus, chez moi. Ça me semble aber­rant que ceux qui avaient im­po­sé une aus­si mer­veilleuse idée que celle des Droits de l’Homme aient pu à ce point bas­cu­ler dans la ter­reur, et en­voyer des co­lonnes in­fer­nales en Ven­dée avec l’ordre de mas­sa­crer toute ré­sis­tance.

> Quelle pé­riode « Chouans » couvre-t-il ?

De l’ou­ver­ture des états gé­né­raux, le 5 mai 1789 à Ver­sailles, jus­qu’à 1800 en­vi­ron. L’éla­bo­ra­tion du spectacle m’a pris une du­rée to­tale de cinq an­nées - pas uni­que­ment consa­crées à lui, bien sûr -, y com­pris mes re­cherches dans les ar­chives et les livres. J’ai choi­si de trai­ter les évé­ne­ments de ma­nière chro­no­lo­gique. J’ai écrit des chan­sons où des per­son­nages-clés ex­pri­me­raient leur res­sen­ti, leur com­bat : Ro­bes­pierre, Jean Chouan, Louis XVI, l’ab­bé ré­frac­taire Louis Pierre Bar­rat, Ca­dou­dal, Cé­leste Bul­ke­ley, Charles de Bon­champs, Hoche, Char­rette…

> Pour cha­cun, vous avez trou­vé des in­ter­prètes qui in­carnent leur per­son­nage avec force éton­nante : les membres d’Ange, no­tam­ment…

L’al­bum a ef­fec­ti­ve­ment per­mis la re­cons­ti­tu­tion du groupe Ange his­to­rique, avec Fran­cis et Ch­ris­tian Dé­camps et le fils de ce der­nier, Tris­tan, qui prête sa voix à Char­rette, le­quel est le hé­ros prin­ci­pal de l’opé­ra-rock. Renaud De­tres­san, de Sol­dat Louis, joue Bon­champs, tan­dis que Ko­hann in­ter­prète Cé­leste Bul­ke­ley, « L’Ama­zone ».

> Com­bien de mu­si­ciens l’oeuvre mo­bi­lise-t-elle au to­tal ?

120 en­vi­ron : un or­chestre sym­pho­nique, le ba­gad d’El­ven, le Choeur de Ven­dée, des mu­si­ciens ve­nus du rock…

> L’oeuvre s’achève sur un texte de Vic­tor Hu­go, que dé­clame ma­gis­tra­le­ment Jean-Claude Drouot, où le poète ré­pu­bli­cain se dé­clare « clé­ment » pour les « hé­ros de l’ombre »...

C’est un ex­trait de « La lé­gende des Siècles », « Le vent de la Mé­moire ». Vic­tor Hu­go, avec sa verve et sa poé­sie, y ex­prime sa com­pré­hen­sion de la co­lère de ces « pay­sans », même s’il ne par­ta­geait pas leurs idées. Ce­la me sem­blait être une belle conclu­sion.

Re­pré­sen­ta­tion de « Chouans » le 18 oc­tobre à Océa­nis à Ploe­meur. Dif­fu­sion pro­chaine du spectacle (créé le 5 mai 2018 au Ven­dés­pace de Mouille­ron-le-Cap­tif) sur Té­béo, Té­béSud et TV Rennes.

Saint-Quay-Por­trieux Tré­ve­neuc Jazz Ô Cha­teau

Six jours de jazz en Goë­lo ! Le festival com­mence à Saint-Quay-Por­trieux. RDV gra­tuits sauf ci­né­ma. Ce mar­di, 18 h : All Jazz 5et au Ka­si­no. Mer­cre­di, 11 h 30, Four on Six aux Bar­riques sur Pattes. 19 h 30 : Play Own Play au Centre des Congrès. Jeudi, 18 h : Stra­tus Quar­tet au Bis­trot de la Ma­rine. 21 h : ciné-jazz au ci­né­ma Ar­let­ty (« Din­go »). Ven­dre­di, 11 h 30 : Razz­co aux En­fants Ter­ribles. Le festival se pour­suit au châ­teau de Pom­mo­rio à Tré­ve­neuc. (22 € le soir, pass VS : 37 €). Ven­dre­di, 18 h 30 : Penn Ar Trio. 20 h 30 : Cor­po Quin­tet. 22 h 30 : Ra­chel Ther­rien Quar­tet. Sa­me­di, 14 h : scène ou­verte. 18 h 30 : The Lit­tle Mes­sen­gers. 20 h 30 : Fa­brice Ta­rel Trio. 22 h 30 : Florian Pel­lis­sier quin­tet. Di­manche dès 9 h : bro­cante mu­si­cale. 11 h 30 : Big band de Pen­thièvre. 13 h : scène ou­verte. 16 h : « Jaz­zons­nous-dans les bois » (jeune pu­blic). jaz­zo­cha­teau.fr

Lo­coal-Men­don Tro­phée Roñ­sed-Mor

Le pres­ti­gieux ba­gad Lo­koalMen­don fête ses 50 ans en or­ga­ni­sant le 33e tro­phée Roñ­sed-Mor, à l’Éme­raude. Ven­dre­di, 21 h : créa­tion « As­tu­ria­naes » (12/15 €). Sa­me­di, dès 10 h : concours mu­siques & danses tra­di­tion­nelles. 18 h : apé­ro­con­cert et fest-noz gra­tuit. www.ron­sed­mor.org

Photos DR (1, 2) et Isa­bel Le San­chis (3, 4)

1. Le spectacle « Chouans » a été créé le 5 mai 2018 en Ven­dée. 2. Le vi­suel de l’al­bum. 3. Alan Si­mon. 4. Jean-Claude Drouot.

L’affiche 2019

Pho­to Yo­hann Ha­mo­nic

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.