L’avo­cate était aus­si une in­dic…

Le Télégramme - Carhaix - - MONDE & FRANCE -

Cer­tains cri­mi­nels par­mi les plus dan­ge­reux d’Aus­tra­lie pour­raient voir leur condam­na­tion vo­ler en éclats après la ré­vé­la­tion que leur avo­cate était une in­dic qui four­nis­sait dis­crè­te­ment des tuyaux à la po­lice. Ni­co­la Gobbo, iden­ti­fiée dans la pro­cé­dure comme Avo­cate X et In­for­ma­trice 3 838, dit qu’au moins 386 per­sonnes ont été ar­rê­tées et in­cul­pées en ver­tu de ses in­for­ma­tions, se­lon une lettre de juin 2015 ren­due pu­blique en dé­cembre. Une com­mis­sion d’en­quête royale est en cours pour dé­ter­mi­ner le nombre de dos­siers concer­nés par la double vie de Ni­co­la Gobbo et les au­diences doivent re­prendre, ce mer­cre­di. Le par­rain de la drogue, To­ny Mok­bel (ci-des­sus) fi­gure par­mi ceux qui cherchent à faire ap­pel de leur condam­na­tion, en l’oc­cur­rence 30 ans de ré­clu­sion.

Pho­to AFP

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.