Une pro­gres­sion de « plus de 2 % » par ha­bi­tant en 2019

Le « pou­voir d’achat moyen » par ha­bi­tant va pro­gres­ser de « plus de 2 % » en 2019, soit « la plus forte aug­men­ta­tion » de­puis douze ans, a an­non­cé, mar­di, le Pre­mier mi­nistre, Édouard Phi­lippe.

Le Télégramme - Carhaix - - FRANCE -

Édouard Phi­lippe a pré­sen­té, mar­di, à l’is­sue du Conseil des mi­nistres, le bi­lan des « me­sures d’ur­gence » de dé­cembre, prises par le chef de l’État, et cen­sées do­per le pou­voir d’achat. « C’est un gain moyen de 850 eu­ros sur l’an­née par mé­nage », a pré­ci­sé le Pre­mier mi­nistre, en in­di­quant que 390 eu­ros sur ces 850 eu­ros « dé­coulent des me­sures an­non­cées par le pré­sident de la Ré­pu­blique », Em­ma­nuel Ma­cron, le 10 dé­cembre der­nier, pour ré­pondre à la crise des gi­lets jaunes. La der­nière aug­men­ta­tion com­pa­rable du pou­voir d’achat moyen par per­sonne re­monte ef­fec­ti­ve­ment à 2007 (+2,5 %) se­lon l’In­see. Cet in­di­ca­teur avait même mon­tré une ré­gres­sion en 2011, 2012 et 2013. Le Pre­mier mi­nistre a dé­taillé le bi­lan de ces dif­fé­rentes « me­sures d’ur­gence ». Ain­si, plus de quatre mil­lions de foyers re­çoivent dé­sor­mais la prime d’ac­ti­vi­té, avec 1,3 mil­lion de foyers sup­plé­men­taires sur le seul pre­mier tri­mestre 2019. Ce sont trois mil­liards d’eu­ros de pou­voir d’achat re­don­nés aux ac­tifs mo­destes en 2019.

Prime ex­cep­tion­nelle heures sup­plé­men­taires, CSG

Au titre de la prime ex­cep­tion­nelle, 2,2 mil­liards d’eu­ros ont été ver­sés à 5,5 mil­lions de sa­la­riés, pour un mon­tant moyen de prime de 400 eu­ros. 30 % de ces primes s’élèvent au mon­tant maxi­mal de 1 000 eu­ros. 408 000 éta­blis­se­ments, soit 20 % des en­tre­prises pri­vées, ont ver­sé une prime à leurs sa­la­riés

Par ailleurs, 6,8 mil­lions de sa­la­riés du pri­vé, soit 30 %, ont ef­fec­tué des heures sup­plé­men­taires au pre­mier tri­mestre. Soit un gain de pou­voir d’achat de 670 mil­lions d’eu­ros (400 mil­lions de co­ti­sa­tions so­ciales et 270 mil­lions d’eu­ros d’im­pôt sur le re­ve­nu). Pour les fonc­tion­naires, le gain moyen a été de 228 eu­ros pour ceux qui ont ef­fec­tué des heures sup­plé­men­taires au pre­mier tri­mestre. En 2019, l’exo­né­ra­tion fis­cale et so­ciale de ces heures pro­cu­re­ra trois mil­liards d’eu­ros de pou­voir d’achat de plus aux sa­la­riés et aux fonc­tion­naires. En­fin, l’an­nu­la­tion de la hausse de la CSG pour cinq mil­lions de re­trai­tés re­pré­sente 1,3 mil­liard par an.

Pho­to AFP

À l’is­sue du Conseil des mi­nistres, Édouard Phi­lippe a dé­taillé les dif­fé­rentes me­sures en fa­veur du pou­voir d’achat.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.