Les oeufs de goé­lands sté­ri­li­sés à l’aide d’un drone

Le Télégramme - Carhaix - - BRETAGNE -

La ville de Douar­ne­nez a choi­si de faire ap­pel à un pi­lote de drone, Phi­lippe Laurent, de la so­cié­té Vor­tex (pho­to), pour mettre en oeuvre sa cam­pagne de sté­ri­li­sa­tion des oeufs de goé­lands ar­gen­tés. L’en­gin s’ap­proche des nids et pul­vé­rise une huile vé­gé­tale qui im­per­méa­bi­lise les oeufs et les « étouffe », puisque les échanges ga­zeux ne peuvent plus avoir lieu. Pour ex­pli­quer l’uti­li­sa­tion de cette nou­velle tech­nique qui rem­place les al­pi­nistes jus­qu’ici sol­li­ci­tés pour at­teindre les nids, les ser­vices de la Ville de Douar­ne­nez ex­pliquent : « Il y a beau­coup de toits en fi­bro­ci­ment qui contiennent en­core de l’amiante et sur les­quels il n’est pas pos­sible de mon­ter, sans comp­ter les toi­tures fra­giles et les zones in­ac­ces­sibles ». En deux sé­quences d’en­vi­ron une se­maine cha­cune, en­vi­ron 200 nids et 600 oeufs se­ront trai­tés.

Pho­to Da­vid Le Tiec

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.