Les pré­mices du fest-noz

Le Télégramme - Carhaix - - HISTOIRE -

Pen­dant la Se­conde Guerre mon­diale, la danse tra­di­tion­nelle va éga­le­ment connaître un es­sor in­at­ten­du. À cette époque, le terme de « fest-noz » n’existe pas en­core : jus­qu’au dé­but du XXe siècle, on a pour ha­bi­tude de dan­ser après des noces ou de grandes jour­nées de tra­vail, sou­vent une seule danse, celle de son ter­roir, ac­com­pa­gnée de chan­teurs ou plus ra­re­ment de mu­si­ciens.

Cette pra­tique po­pu­laire dis­pa­raît peu à peu entre les deux guerres, au pro­fit de bals en salle, ani­més par de pe­tites for­ma­tions, sym­boles d’une plus grande mo­der­ni­té. Pen­dant l’Oc­cu­pa­tion, le re­pli vers les cam­pagnes en­traîne un re­tour aux pra­tiques de danse tra­di­tion­nelle, no­tam­ment dans les an­nées 1942-1943, en Centre-Bre­tagne. Mais, aux len­de­mains de la Se­conde Guerre mon­diale, on ne danse presque plus et rares sont les couples de chan­teurs en­core ca­pables de me­ner la danse chan­tée. Pour­tant, un jeune homme ori­gi­naire de Poul­laouen, Loeiz Ro­pars, a en­tre­pris, dès avant-guerre, de sau­ve­gar­der le « kan ha dis­kan » (chant­contre chant). Dans les an­nées 1950, il fonde le cercle de Poul­laouen, et or­ga­nise le 26 dé­cembre 1954, le pre­mier concours de kan ha dis­kan, qui rem­porte un franc suc­cès. En sep­tembre 1955, à l’oc­ca­sion d’un stage, Loeiz Ro­pars dé­cide de faire ve­nir à Poul­laouen des jeunes gens, qu’il ini­tie à la danse et au chant. Des ha­bi­tants de la com­mune se joignent à eux. Se­lon le cher­cheur Fañch Pos­tic, « on peut consi­dé­rer cette soi­rée comme le pre­mier fest-noz mo­derne : il se dé­roule dans une salle du bourg et non plus dans une ferme, les chan­teurs ne sont pas dans la danse, mais sur une es­trade, der­rière un mi­cro ».

Dans les an­nées 1960, les fes­toù-noz se mul­ti­plient en Centre-Bre­tagne et es­saiment un peu par­tout dans la ré­gion. Un suc­cès qui ne s’est pas dé­men­ti : le fest-noz est ins­crit de­puis 2012 sur la liste du pa­tri­moine cultu­rel im­ma­té­riel de l’Unes­co.

Photo d’ar­chives Fran­çois Des­toc/Le Té­lé­gramme

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.