Eno­ra Tan­né, reine de la Tech­no Plus

Au Por­tu­gal, la Bres­toise Eno­ra Tan­né a rem­por­té le titre de cham­pionne du monde Bic 293 Tech­no Plus. La li­cen­ciée des Cro­cos de l’Elorn a sur­vo­lé ce Mon­dial des moins de 19 ans.

Le Télégramme - Carhaix - - VOILE - Philippe Eliès

Eté 2008 à Brest, Eno­ra Tan­né dé­bute, à 11 ans, la planche à voile par un stage « ini­tia­tion-dé­cou­verte ». À la ren­trée, en sep­tembre, elle prend sa pre­mière li­cence aux Cro­cos de l’Elorn. Des dé­buts en dou­ceur. En loi­sir. « J’ai dé­mar­ré sur de grandes planches bleues mais je ne me sou­viens plus du nom, puis je suis mon­tée sur une Exo­cet », se re­mé­more-t-elle. Jus­qu’au mo­ment où on lui a pro­po­sé de « faire un peu de com­pé­ti­tion, juste pour voir ». Eno­ra dit oui.

Un an d’ar­rêt

Pas­sage en Bic 293, pre­mières ré­gates. Elle y va tran­quillou, en D3 la pre­mière an­née. Eno­ra ac­croche vite. Un an après ses dé­buts, la voi­là en­ga­gée sur son pre­mier cham­pion­nat… du monde à Brest, ponc­tué par une 15e place. Elle a 14 ans. « Cette an­née-là, je ne m’étais pas qua­li­fiée pour le France mais lors du Mon­dial, j’avais bat­tu la cham­pionne de France ».

C’est clair, la « com­pet'», c’est son truc. La jeune Cro­co confirme l’an­née sui­vante, en mi­nimes : 4e du France. En 2015, elle de­vient vice-cham­pionne du monde des moins de 15 ans, avant d’ar­rê­ter la com­pé­ti­tion pen­dant un an « suite à un pro­blème au dos ». Re­tour sur l’eau en 2017, lors des cham­pion­nats d’Eu­rope à Lo­rient : 6e en moins de 17 ans. Elle n’a rien per­du. Et confirme aux Mon­diaux (3e) en Es­pagne. En 2018, elle est sa­crée cham­pionne de France.

Re­çue 10 sur 15

À Por­ti­mao au Por­tu­gal, elle dé­croche le titre mon­dial 2019 en Bic 293 Tech­no Plus. Une per­for­mance quand on sait que les quinze manches ont qua­si­ment toutes été dis­pu­tées dans 15 noeuds de vent, soit des condi­tions dans les­quelles elle n’est pas à son avan­tage. « Comme je me suis beau­coup en­traî­née à Brest dans ce type de temps, je me suis amé­lio­rée ». Au point de rem­por­ter 10 manches sur 15 et de s’im­po­ser avec dix points d’avance sur la deuxième, une Ja­po­naise. Ce titre, elle l’a conquis sans l’aide d’un en­traî­neur : « Sur place, un Por­tu­gais, qui a sept par­ti­ci­pa­tions aux JO, a ac­cep­té de nous ai­der. Nous étions un groupe de cinq plan­chistes de Brest et Lo­rient, pré­cise Eno­ra. Moi, je suis par­tie là-bas avec mon père et d’autres pa­rents-ac­com­pa­gna­teurs ». Ils ont voya­gé en avion, elle a loué son ma­té­riel sur place. Une se­maine à 1 200 eu­ros à peu près. « Sans le sou­tien des pa­rents… », sou­ligne-t-elle.

Les JO 2024, oui mais…

Ce titre mon­dial en ap­pelle d’autres mais la jeune plan­chiste a d’autres pro­jets en tête : ob­te­nir son Bac S cette an­née, pour­suivre des études de mé­de­cine l’an­née pro­chaine. « Donc peut-être qu’une an­née de cé­sure va s’im­po­ser ». La suite ? Il ne lui a pas échap­pé que les JO 2024 au­ront lieu en France. « Ce­la me fait rê­ver mais la RS : X n’est pas le sup­port que je pré­fère. Ce ne sont pas les mêmes sen­sa­tions et sur­tout, il faut avoir un bon ga­ba­rit en RS : X ».

Avec son 1,60 m et ses 48 kg, elle risque de souf­frir dans la brise. Mais peut-être que d’ici 2024, le sup­port au­ra chan­gé. « On parle des foils aus­si qui montent en puis­sance. On ver­ra bien… »

À Por­ti­mao, une autre plan­chiste, Nine Rault, s’est éga­le­ment illus­trée : 4e à un point du po­dium. Une Cro­co elle aus­si !

Photo Maxime Po­riel

Eno­ra Tan­né a do­mi­né ce Mon­dial Bic 293 Tech­no Plus.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.