La gen­dar­me­rie alerte sur les « bi­tu­meurs ir­lan­dais »

Le Télégramme - Carhaix - - BRETAGNE -

Les « bi­tu­meurs ir­lan­dais » ? Ce sont des per­sonnes, ori­gi­naires d’Ir­lande, qui pro­posent leurs ser­vices de bi­tu­mage aux en­tre­prises ou aux par­ti­cu­liers. « Le plus sou­vent à des ta­rifs très al­lé­chants. Mais le tra­vail est sou­vent bâ­clé ou réa­li­sé avec seule­ment 1 cm de gou­dron, ce qui s’avère être une ar­naque », ex­plique le chef d’es­ca­dron Lais­ney, com­man­dant de la bri­gade de gen­dar­me­rie de Plou­rin-lès-Mor­laix.

Des faits à Ro­spor­den et Goues­nou

La rai­son pour la­quelle il alerte : des faits ont été si­gna­lés ré­cem­ment dans le Fi­nis­tère, no­tam­ment à Ro­spor­den ou en­core à Goues­nou. « La per­sonne nous a ap­pe­lés, mais c’était trop tard, les mal­fai­teurs étaient par­tis ».

Ce qui doit aler­ter les per­sonnes sol­li­ci­tées : ces « bi­tu­meurs ir­lan­dais » viennent avec leur propre voi­ture, im­ma­tri­cu­lée en Ir­lande. Ils ont évi­dem­ment l’ac­cent bri­tan­nique. « Et bien qu’ils aient tout l’équi­pe­ment de pro­fes­sion­nel, il faut se mé­fier », ajoute le gen­darme qui rap­pelle que ces ou­vriers, pour les tra­vaux, louent du ma­té­riel dans des en­tre­prises de lo­ca­tion. En plus de bi­tu­mer les al­lées ou les cours, ils pro­posent éga­le­ment par­fois de l’ou­tillage. « Il ne faut pas ac­cep­ter de faire affaire avec eux. C’est de l’ar­naque ».

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.