Ar­ra­don la Breizh Ri­vie­ra a la cote

Le Télégramme - Carhaix - - BRETAGNE - Ber­trand Le Ba­gousse

Ar­ra­don, dans le Mor­bi­han, est l’un des spots im­mo­bi­liers les plus pri­sés de Bre­tagne. Mais le ti­cket pour avoir le privilège d’y ha­bi­ter une de­meure avec vue et ac­cès mer est éle­vé : entre 2 et 5 M€! L’apa­nage d’une clien­tèle ai­sée, pa­ri­sienne ou lo­cale, qui a sou­vent fait for­tune dans les af­faires.

Cherche villa d’ex­cep­tion, avec vue sur le Golfe du Mor­bi­han et ac­cès à la mer… Cette quête n’est pas à la por­tée de toutes les bourses et a de fortes chances d’abou­tir sur le lit­to­ral d’Ar­ra­don, perle de la Ri­vie­ra de la Bre­tagne sud ! Rien d’éton­nant à ce­la car la com­mune, qui to­ta­lise un peu plus de 5 400 ha­bi­tants, abrite une belle col­lec­tion de ma­noirs et châ­teaux, fruit de l’his­toire… Au XVIIe siècle, Ar­ra­don comp­tait une ving­taine de sei­gneu­ries, dont beau­coup de traces de­meurent : les ma­noirs de la Ches­naie, Ro­gue­das, Ker­voyer, Ker­rat, Ker­bi­louët, Mo­réac, Tru­he­lin, Lan­gat, Loc­quel­tas, Ratz, le châ­teau de Ker­ran. Mais der­rière les pins se nichent aus­si des vil­las de rêves, par­fois his­to­riques, par­fois contem­po­raines, qui s’ar­rachent à prix d’or !

2 M€ mi­ni­mum pour une vue mer

« Une at­mo­sphère, une am­biance, des pro­prié­tés an­ciennes qu’on ne trouve pas ailleurs, avec des jo­lis parcs et de beaux arbres, voi­là le plus d’Ar­ra­don. Voi­là ce qui est re­cher­ché par la clien­tèle ai­sée », ex­plique Va­lé­rie Le Bé­né­zic, res­pon­sable du sec­teur Golfe du Mor­bi­han au sein de Bre­tagne Sud So­the­by’s International Rea­li­ty. Plu­sieurs mi­cro-mar­chés existent sur Ar­ra­don, avec tout de même une constante : une vue mer, c’est 2 M€ mi­ni­mum.

Sur le sec­teur très pri­sé de la pointe, le prix peut mon­ter jus­qu’à 5 M€. Bre­tagne Sud So­the­by’s a ven­du ré­cem­ment une mai­son, dans le quar­tier de la tour Vincent, au­tour de 4 M€. Pour une mai­son à Ker­jaf­fré ou Ro­gue­das, il faut dé­bour­ser entre 2,5 et 3 M€. « Le lit­to­ral est très pri­sé. En ce mo­ment, un bien avec vue et ac­cès mer se vend dans le mois et donne lieu à plu­sieurs offres, de la part de gens de la ré­gion pa­ri­sienne mais aus­si de Bre­tons », pré­cise Au­ré­lie Ma­hé, di­rec­trice de l’agence van­ne­taise AIM Im­mo­bi­lier. « Notre plus grosse vente ja­mais réa­li­sée sur le Golfe a été conclue par un client qui ha­bi­tait à 20 km d’Ar­ra­don : une de­meure à 5 M€, confirme Va­lé­rie Le Bé­né­zic. Si la clien­tèle pa­ri­sienne re­pré­sente 50 % des ventes, nous avons aus­si une belle clien­tèle lo­cale. »

De­mande su­pé­rieure à l’offre

Au Mous­toir et au Gréo, les biens sont un peu plus ac­ces­sibles, avec des ta­rifs de 1,5 à 1,8 M€. De même pour Ke­rap où l’on peut s’of­frir une mai­son en pierre avec une pe­tite vue Golfe pour 1,4 M€. En re­vanche, si l’on renonce à la vue mer, le prix baisse de fa­çon si­gni­fi­ca­tive. Dans le bourg d’Ar­ra­don, les prix plus sont plus rai­son­nables, même s’ils res­tent éle­vés par rap­port au reste du dé­par­te­ment : une mai­son mo­derne de 150 m² avec 500 m² de ter­rain en lo­tis­se­ment se vend 500 000 €. Voire en des­sous, si des tra­vaux sont à faire, pré­cise Au­ré­lie Ma­hé. En re­vanche, en de­hors d’un lo­tis­se­ment, le prix re­monte : entre 650 000 et 800 000 €. Des prix très éle­vés qui ré­sultent de la ra­re­té de l’offre. Bre­tagne Sud So­the­by’s manque de biens dé­mu­nis de toutes nuisances. AIM Im­mo­bi­lier n’a qu’une di­zaine de de­meures en vente, de 650 000 à 4,2 M€. Ce qui place le ven­deur plu­tôt en po­si­tion de force. « Il y a tou­jours un rou­le­ment, mais on n’en rentre ja­mais as­sez, note Au­ré­lie Ma­hé. Les prix montent d’au­tant plus qu’au­jourd’hui, la de­mande sur les biens d’ex­cep­tion re­vient. Les gens veulent in­ves­tir dans la pierre. Il n’y a pas de coup de frein IFI (im­pôt sur la for­tune im­mo­bi­lière, NDLR) ».

« C’est vrai, on a quelques grosses for­tunes sur la com­mune », confirme le maire d’Ar­ra­don, An­toine Mercier. Des for­tunes plu­tôt bâ­ties dans les af­faires (Car­re­four, Auchan, Pa­prec, Gi­boire…) que dans le show-biz (*), et qui ont choi­si ce coin de pa­ra­dis pour s’éta­blir à l’abri des re­gards. Une tran­quilli­té à peine trou­blée par le re­gard des tou­ristes qui, à bord des ve­dettes, peuvent ad­mi­rer, de loin, vil­las cos­sues, châ­teaux et ma­noirs.

(*) De­nise Grey, en­ter­rée au ci­me­tière d’Ar­ra­don, a été pro­prié­taire d’une mai­son à Ar­ra­don avant de se re­ti­rer à l’île aux Moines. Catherine Al­lé­gret a ha­bi­té Ar­ra­don.

Sur le­te­le­gramme.fr

Retrouvez l’en­semble des tran­sac­tions im­mo­bi­lières bre­tonnes de­puis 2014

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.