Gour­ven­nec : « On re­vien­dra vite »

Le Télégramme - Carhaix - - FOOTBALL - M. H.

Jo­ce­lyn Gour­ven­nec, a an­non­cé sa vo­lon­té de res­ter à En Avant, qu’il compte bien voir re­ve­nir « vite » dans l’élite.

> Quel est votre sen­ti­ment à l’is­sue de cette ren­contre ?

On est évi­dem­ment très triste d’avoir une sanc­tion spor­tive comme ça. Ça fait par­tie de notre mé­tier, ça peut ar­ri­ver. Je sa­vais, quand je suis re­ve­nu mi-no­vembre, que la mis­sion se­rait dif­fi­cile, parce que l’équipe avait très peu de points, qu’elle était en détresse. En six mois, on a lar­ge­ment amé­lio­ré l’équipe, elle tient la route, elle l’a en­core mon­tré. On a fait un gros match, on au­rait mé­ri­té de l’em­por­ter. C’était dur de pré­pa­rer psy­cho­lo­gi­que­ment le match, sa­chant que nos ad­ver­saires avaient gagné… Il fal­lait un men­tal fort pour le faire. On est sanc­tion­né sur le clas­se­ment, c’est le jeu, il faut l’ac­cep­ter. Cette sai­son, oui, ça n’a pas tour­né sou­vent en notre fa­veur. On a eu trop de dif­fi­cul­tés à fi­nir nos ac­tions et à être ef­fi­caces.

> Le match de ce soir (di­manche) est-il un ré­su­mé de cette sai­son ?

Com­plè­te­ment. On a bien dé­mar­ré, on est sanc­tion­né sur la seule ac­tion ren­naise au bout de quinze mi­nutes. Je trouve qu’on a bien dé­fen­du, on a do­mi­né, mais on n’a pas réus­si à concré­ti­ser. On a fait un gros match, mais ce n’est pas suf­fi­sant. Le pe­nal­ty est à l’image de la sai­son. Les matchs ont sou­vent bas­cu­lé contre nous sur rien du tout.

> Le club a-t-il per­du une par­tie de ses va­leurs cette sai­son ?

Je ne crois pas. On a res­pec­té notre traC’est mon sou­hait. Quand j’ai re­pris en no­vembre, je connais­sais cette pos­si­bi­li­té de ne pas réus­sir le chal­lenge. J’ai lais­sé par­ler mon coeur. Je me suis aus­si im­po­sé un devoir mo­ral d’as­su­mer, quoi qu’il se passe en fin de sai­son. La re­lé­ga­tion peut faire par­tie de la vie spor­tive. En re­vanche, pour un en­traî­neur, ce qui compte c’est d’avoir les idées claires, de bien ana­ly­ser les choses. Et ce que je veux, c’est conti­nuer à ai­der Guin­gamp et re­pré­sen­ter ce club ma­gni­fique. C’est un mo­ment dif­fi­cile, mais vous con­nais­sez Guin­gamp, on re­vien­dra vite.

Photo AFP

Jo­ce­lyn Gour­ven­nec : « Quand j’ai re­pris en no­vembre, je connais­sais cette pos­si­bi­li­té de ne pas réus­sir le chal­lenge. J’ai lais­sé par­ler mon coeur ».

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.