C’était jour de fes­ti­val à La Ra­bine !

Le Télégramme - Carhaix - - RUGBY - A. P.

Six es­sais contre un ! Curtis (2’, 50’, 55’), Du­plenne (8’), Hol­der (40’) et Bou­thier (59’), contre un seul cô­té mon­tois par La­borde (6’), la coupe était pleine ! Pour son ul­time match à la Ra­bine, An­tho­ny Bou­thier ne pou­vait pas rê­ver mieux. Une vic­toire construite avec du beau jeu, un der­nier es­sai sous les cou­leurs bre­tonnes avant de re­joindre Montpellier en Top 14 et 7 949 sup­por­ters se le­ver pour l’ap­plau­dir et crier son pré­nom à sa sor­tie à la 78e. « Ça fait plai­sir de mar­quer pour mon der­nier match à Vannes. Ce n’est que du bon­heur », com­men­tait le ca­pi­taine à l’is­sue du match, qui a même ten­té de trans­for­mer son es­sai. « Je ve­nais de faire une course de 40 m, j’étais un peu cra­mé », sou­li­gnait-il pour ex­pli­quer sa frappe à cô­té des perches. Per­sonne ne lui en vou­dra !

Vannes a lit­té­ra­le­ment fait exploser Mont-de-Mar­san qui a dû fi­nir le match à 14 après l’ex­clu­sion de Pau­li­no (46’) pour une man­chette au vi­sage sur Bur­gaud qui de­vait sor­tir et ne plus jouer. À la mi-temps, Vannes me­nait dé­jà 30-10 après avoir lar­ge­ment do­mi­né son su­jet. « C’est une per­for­mance qui m’a sur­pris parce que je n’avais pas ima­gi­né de me­ner lar­ge­tiaires ment à la mi-temps, d’avoir vrai­ment le match en main et la pos­ses­sion. Nos es­sais ont été plu­tôt construits alors que la se­maine d’avant, c’était plu­tôt des faits de jeu. Je suis très content de la per­for­mance des joueurs, dans le jeu en gé­né­ral », ana­ly­sait, à chaud, Jean-Noël Spit­zer.

Des Lan­dais sans ré­ac­tion

On pen­sait que Mont-de-Mar­san al­lait avoir une ré­ac­tion au re­tour des ves­mais Vannes ne lui en a pas lais­sé le temps. Avec des en­chaî­ne­ments de haute volée, une ra­pi­di­té à re­mon­ter le bal­lon à don­ner le tournis, Vannes vo­lait vers la vic­toire avec sa ca­va­le­rie des grands jours. « La se­maine der­nière, on n’avait pas eu la pos­ses­sion, nos lancements n’étaient pas très bons, on avait sou­vent su­bi les im­pacts physiques de Mont-de-Mar­san qui nous avaient blo­qués. Là, on a su main­te­nir l’avan­cée avec des connexions proches au­tour du por­teur de balle et un peu de conti­nui­té de­bout. On avait mis une pe­tite va­ria­tion tac­tique sur notre plan de jeu of­fen­sif », ré­su­mait l’en­traî­neur van­ne­tais. Les Bleus ont sans doute of­fert le match le plus abou­ti de la sai­son avec un grand fes­ti­val of­fen­sif. En es­pé­rant que les joueurs n’au­ront pas lais­sé trop d’éner­gie avant d’al­ler af­fron­ter Brive en de­mi-fi­nale, di­manche. « Le fait qu’on ait eu la pos­ses­sion sur le match, on n’a pas eu trop à dé­fendre comme la se­maine der­nière. Je pense qu’on a lais­sé moins d’éner­gie au­jourd’hui », es­ti­mait Jean-Noël Spit­zer qui, avec son staff et ses joueurs, a réus­si un coup de maître.

Ni­co­las Créach

In­trai­table, ce di­manche, Am­brose Curtis (au pre­mier plan) a ins­crit trois es­sais pour le RC Vannes.Photo

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.