Re­tour aux ra­cines fi­nis­té­riennes

Le Télégramme - Carhaix - - CHÂTEAULIN - Ma­non De­niau

Ema­nue­la Nel­li et Alain Ma­hé, co­fon­da­teurs de l’as­so­cia­tion Mé­ha­rées, ba­sée à Bras­parts, pré­parent de­puis fin 2017 « HENT… par les ra­cines », un spec­tacle qui ma­gni­fie le parc na­tu­rel ré­gio­nal d’Ar­mo­rique par le biais de la mu­sique, la danse et les ins­tal­la­tions ar­tis­tiques. Le pre­mier vo­let est mon­tré, les 17 et 18 mai pro­chains, à la Mai­son des mi­né­raux, à Cro­zon.

Mé­ha­rées n’en est pas à son pre­mier coup d’es­sai. Fon­dée en 2003, l’as­so­cia­tion a l’ha­bi­tude des pro­jets d’en­ver­gure mê­lant plu­sieurs dis­ci­plines ar­tis­tiques, telles que la mu­sique, la danse, la pho­to­gra­phie et les arts plas­tiques. Leur der­nière créa­tion, in­ti­tu­lée « HENT… par les ra­cines », reste tou­jours dans cette veine et se tient au coeur du Fi­nis­tère dans cinq en­droits dif­fé­rents, de la pres­qu’île de Cro­zon aux monts d’Ar­rée, en pas­sant par l’île d’Oues­sant et la cam­pagne de Com­ma­na.

Ter­ri­toire « ma­gni­fique » mais me­na­cé

« Nous sou­hai­tons aler­ter sur l’ex­ploi­ta­tion de la na­ture en gé­né­ral, ex­plique la cho­ré­graphe, Ema­nue­la Nel­li, à l’ini­tia­tive du pro­jet qui réunit neuf ar­tistes, deux dan­seuses, cinq mu­si­ciens, une pho­to­graphe et une éclai­ra­giste. Il existe des pro­jets de grande en­ver­gure qui vont dans ce sens, comme la cen­trale à gaz de Lan­di­vi­siau (NDLR : les tra­vaux pré­pa­ra­toires ont com­men­cé en jan­vier) ». La créa­tion est pen­sée comme un che­mi­ne­ment de la source au ciel, à tra­vers cinq say­nètes d’une de­mi-heure, au sein du parc na­tu­rel ré­gio­nal d’Ar­mo­rique qui soutient tech­ni­que­ment et fi­nan­ciè­re­ment la créa­tion. « Ce pro­jet est au coeur des mis­sions du parc qui fête, cette an­née, ses cin­quante ans, fait sa­voir la char­gée de com­mu­ni­ca­tion, Ka­tell Guillou. L’angle ar­tis­tique in­ter­roge d’une ma­nière dif­fé­rente les liens entre l’Homme et la na­ture au sein de ce ter­ri­toire et touche un pu­blic dif­fé­rent de ce­lui que nous avons lorsque nous or­ga­ni­sons des confé­rences à ce su­jet ».

Pré­ser­va­tion de la langue bre­tonne

Quand Ema­nue­la Nel­li parle de pré­ser­va­tion de la na­ture, elle in­siste éga­le­ment sur la pré­ser­va­tion de la langue bre­tonne : « Pour moi, la dé­fense des langues ré­gio­nales fait par­tie de la dé­fense de la na­ture. Pou­voir par­ler une autre langue, c’est s’ou­vrir à une autre lo­gique, à la ca­pa­ci­té de voir le monde au­tre­ment ». Dans chaque épi­sode, des en­re­gis­tre­ments so­nores par­lés en bre­ton, à tra­vers des phrases du quo­ti­dien ou des poèmes d’An­je­la Du­val, ac­com­pa­gne­ront la mu­sique. Du 17 mai au 7 sep­tembre, le grand pu­blic pour­ra voir l’avan­ce­ment du pro­jet qui a com­men­cé fin 2017 grâce à plu­sieurs re­pré­sen­ta­tions dans les cinq lieux. La pierre est uti­li­sée pour ce pre­mier vo­let par Alain Ma­hé et Ka­mal Ha­ma­dache, mu­si­cien qui conçoit des sculp­tures so­nores, afin de créer une ambiance « électro per­cu­tée » t l’agri­cul­ture in­ten­sive fa­vo­rise les pics de pol­lu­tion.

La créa­tion conti­nue d’être tra­vaillée en ré­si­dence avant sa pre­mière re­pré­sen­ta­tion in­té­grale, le 10 no­vembre pro­chain, à la salle des fêtes de Bras­parts.

▼ Pra­tique

Vend­redi 17 mai : 11 h, 13 h, 15 h (sco­laire).

Sa­me­di 18 mai : 15 h (tout pu­blic). Plus d’in­for­ma­tions : Mai­son des Mi­né­raux/Fes­ti­val du Centre de la Terre, Saint-Her­not, route du Cap de la Chèvre 29160 Cro­zon. En­trée : prix conscient. 6 € conseillé. Tél :02 98 27 19 73

Cour­riel : es­ti­[email protected] Plus d’in­for­ma­tions sur le pro­jet « HENT… par les ra­cines » sur le site in­ter­net

Pho­to Claire Chil­dé­ric

Le troi­sième épi­sode, qui se tient au mu­sée des phares et ba­lises, à Oues­sant fin juin, est un jeu entre la danse (avec la cho­ré­graphe Ema­nue­la Nel­li, à droite), la mu­sique et les sys­tèmes op­tiques des phares.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.