Dix-huit mois ferme à l’au­teur d’aveux « trop po­li pour être hon­nête »

Le Télégramme - Carhaix - - QUIMPER. ACTUS - Hé­lène Ca­roff

Sans le sou, ce Plo­me­li­nois vo­lait. Dans la nuit du 8 au 9 mai, avec son com­plice mi­neur, il a dé­ro­bé 40 € dans une ha­bi­ta­tion à Foues­nan­tais mais aus­si deux BMW ga­rés sous le car­port. Il a été condam­né à 18 mois de pri­son ferme.

« Fouiller les voi­tures, oui mais je n’avais pas l’in­ten­tion de les vo­ler. J’ai dit au mi­neur : « Comment vont-ils faire pour al­ler au tra­vail ? » Je ne pou­vais pas faire ça mais je l’ai fait… Je suis va­che­ment in­fluen­çable ». De­vant le tri­bu­nal, le pré­ve­nu justifie de pro­blèmes d’ar­gent. « Je ne vole ni les pauvres, ni les han­di­ca­pés… »

Cette nuit-là, avec son com­plice, il est bre­douille, mal­gré la fouille en règle de quatre ou cinq vé­hi­cules. À Foues­nant, de­vant une mai­son, ils voient deux BMW : « Des signes ex­té­rieurs de ri­chesse », pré­cise la pré­si­dente Ka­men­noff. Ils dé­cident d’es­ca­la­der le por­tail. Le pre­mier vé­hi­cule n’est pas ver­rouillé. À l’in­té­rieur, les té­lé­com­mandes du por­tail et du ga­rage. Alors, ils pour­suivent leur in­tru­sion, en­trant dans l’ha­bi­ta­tion par le ga­rage, y trouvent la clef de deux la deuxième ber­line al­le­mande. « On cher­chait un sac à main, de l’ar­gent », re­con­naît le Plo­me­li­nois, adepte des vols à la rou­lotte, jus­ti­fiant « d’une ad­dic­tion à la conduite » dé­ce­lée par le psy­cho­logue de la mai­son d’ar­rêt de Brest.

« Le mi­neur n’est pas Mes­rine non plus »

Cha­cun re­part avec une des voi­tures. Le mo­dèle Sé­rie 1 pour le mi­neur, le 4X4 pour le ma­jeur. « Je me ré­pé­tais qu’il ne fal­lait pas que je fasse ça, je sa­vais ce que je ris­quais, ex­plique-t-il, lar­moyant. J’ai dû res­ter vingt mi­nutes sous le car­port, à ré­flé­chir. Je sa­vais qu’elles étaient tra­cées, ces voi­tures. Je n’ai pas ré­flé­chi, j’ai fait n’im­porte quoi ». Car la gen­dar­me­rie, pré­ve­nue dès l’aube du len­de­main, lo­ca­lise les deux vé­hi­cules et in­ter­pelle les pré­ve­nus dans la nuit du 10 au 11 mai, à Foues­nant et Plo­me­lin. « Vous dites que vous avez pas­sé 20 mn à ré­flé­chir puis que vous n’avez pas ré­flé­chi », ré­agit la pré­si­dente. « Il fau­drait sa­voir ». Me Bui­sine, avo­cat des par­ties ci­viles, sa­lue les aveux. Mais pour le pro­cu­reur Phe­lip­peau, ça ne prend pas du tout : « Il y a plu­sieurs fa­çons de voir ce dos­sier et, pour le par­que­tier que je suis, c’est d’avoir l’im­pres­sion amère qu’il est trop po­li pour être hon­nête ». Il juge la « fi­celle trop grosse » : « Le mi­neur n’est pas Mes­rine non plus ». Un an de pri­son et la ré­vo­ca­tion du sur­sis d’un an, avec man­dat de dé­pôt re­quis. Pour Me Of Sa­va­ry, son client est « par­ti dans un en­gre­nage ». L’avo­cate réus­si­ra à adou­cir la peine : six mois ferme, sur­sis ré­vo­qué, mais l’homme reste en pri­son.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.