Du­mou­lin perd gros

Un fa­vo­ri à terre : le Néer­lan­dais Tom Du­mou­lin a per­du sur chute plus de quatre mi­nutes dans la 4e étape du Tour d’Ita­lie, rem­por­tée mar­di par le grim­peur équa­to­rien Ri­chard Ca­ra­paz.

Le Télégramme - Carhaix - - SPORTS -

Du­mou­lin a été je­té au sol dans une chute col­lec­tive, qui a mor­ce­lé le pe­lo­ton à six ki­lo­mètres de Fras­ca­ti et dont fai­sait éga­le­ment par­tie Valentin Ma­douas qui s’en est sor­ti avec quelques pe­tites cou­pures sur les doigts et un pe­tit hé­ma­tome sur les ge­noux. Une jour­née dé­ci­dé­ment dif­fi­cile puisque l’autre Bre­ton, Oli­vier Le Gac, a lui aus­si chu­té en cours d’étape, sans gra­vi­té heu­reu­se­ment. Du­mou­lin, vain­queur du Gi­ro 2017 et deuxième l’an pas­sé, le ge­nou gauche en­san­glan­té, a ral­lié l’ar­ri­vée à cô­té de cinq de ses équi­piers. Comme as­som­mé par ce coup du sort qui semble le condam­ner dès le qua­trième jour de course.

Boi­tant bas, le Néer­lan­dais a re­joint le bus de son équipe avant d’al­ler pas­ser des ra­dios. « A coup sûr, le clas­se­ment gé­né­ral est fi­ni pour moi », a dé­cla­ré Du­mou­lin après les exa­mens mé­di­caux d’après-course. « Il n’y a pas de frac­ture, ce qui est une bonne nou­velle, mais mon ge­nou est très en­flé ». Le coup de théâtre pro­vo­qué in­vo­lon­tai­re­ment par l’Ita­lien Sal­va­tore Puc­cio, le pre­mier à tom­ber, est lourd de consé­quences pour l’ex-cham­pion du monde du contre-la-montre, l’un des ac­teurs ma­jeurs des grands tours. D’autres fa­vo­ris ont per­du du temps mais dans des pro­por­tions bien moindres. Le Bri­tan­nique Si­mon Yates, l’Ita­lien Vin­cen­zo Ni­ba­li et le Co­lom­bien Mi­guel An­gel Lo­pez ont été re­lé­gués dans un deuxième groupe après la chute et ont cé­dé 16 se­condes au por­teur du maillot rose, le Slo­vène Pri­moz Ro­glic.

L’Es­pa­gnol Mi­kel Lan­da a per­du pour sa part 42 se­condes sur Ro­glic. Mais son équipe a pu se conso­ler avec la per­for­mance de Ca­ra­paz, la deuxième pointe de la for­ma­tion Mo­vis­tar, qui s’est im­po­sé pour la deuxième fois dans le Gi­ro.

Ca­ra­paz a an­ti­ci­pé

L’an­née pas­sée, pour ses dé­buts, l’Equa­to­rien avait at­ta­qué dans le fi­nal pour ga­gner l’étape de Mon­te­ver­gine (sud) et si­gner le pre­mier suc­cès d’un cou­reur de son pays dans le Tour d’Ita­lie. Il avait en­suite ri­va­li­sé avec Lo­pez pour prendre la qua­trième place du clas­se­ment fi­nal et échouer de peu pour le maillot blanc de meilleur jeune.

« J’étais contre des sprin­teurs pour la vic­toire d’étape alors j’ai dû an­ti­ci­per leur ac­tion. J’ai choi­si le mo­ment par­fait », s’est fé­li­ci­té Ca­ra­paz, qui a ré­sis­té au re­tour de l’Aus­tra­lien Ca­leb Ewan et de l’Ita­lien Die­go Ulis­si.

Pho­to AFP

Tom Du­mou­lin, le ge­nou en­san­glan­té suite à sa chute, a per­du beau­coup de temps..

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.