Si nous man­gions mieux ?

Prendre soin de notre san­té, de notre ligne, de notre en­vi­ron­ne­ment : ces der­nières an­nées, mieux man­ger rime aus­si avec le res­pect de la na­ture. Et avouons-le, ce n’est pas si dif­fi­cile. Sui­vez le guide !

Le Télégramme - Carhaix - - SENIORS - Des­ti­na­tion San­té

Nos so­cié­tés oc­ci­den­tales, is­sues des Trente Glo­rieuses, prô­naient l’abon­dance ali­men­taire. Rap­pe­lez-vous ces re­pas à ral­longe, les di­manches mi­di, avec de cinq à sept plats ; ces cha­riots dé­bor­dant de pro­duits ali­men­taires ; ces ré­fri­gé­ra­teurs gi­gan­tesques et bien rem­plis. Si nos ha­bi­tudes ont, fort heu­reu­se­ment, évo­lué, nous avons en­core des pro­grès à réa­li­ser pour li­mi­ter le gaspillage et donc pré­ser­ver l’en­vi­ron­ne­ment. Sans ou­blier que ré­duire les quan­ti­tés, c’est aus­si agir pour une meilleure san­té.

Quelques re­pères

Voi­ci quelques exemples de quan­ti­tés re­com­man­dées :

•Pour la viande (hors vo­laille), nous n’avons pas be­soin de plus de 70 g par jour. Au-de­là, nous aug­men­tons les risques de can­cer, sans ou­blier l’im­pact en­vi­ron­ne­men­tal de la pro­duc­tion de viande, de plus en plus dé­non­cé.

•Cô­té char­cu­te­rie, la li­mite of­fi­cielle s’éta­blit à 25 g.

•Deux fois par se­maine, con­som­mez du pois­son à rai­son de 100 g par per­sonne, soit un pa­vé de sau­mon ou une boîte de sar­dines.

•Cinq fruits et lé­gumes par jour, sa­chant qu’une por­tion cor­res­pond à 100 g (une to­mate de taille moyenne, une poi­gnée de to­mates ce­rises, une poi­gnée de ha­ri­cots verts, un bol de soupe, une pomme).

•En­fin l’al­cool. La nou­velle cam­pagne a le mé­rite d’être claire : deux verres, et pas tous les jours !

La ten­dance lo­ca­vore

L’ap­pro­vi­sion­ne­ment d’ali­ments de proxi­mi­té : voi­là en quelque sorte la dé­fi­ni­tion de la dé­marche lo­ca­vore. Cette ten­dance per­met tout à la fois de res­pec­ter l’en­vi­ron­ne­ment, de re­con­naître le tra­vail des agri­cul­teurs, éle­veurs et artisans de votre ré­gion. Et le tout avec la cer­ti­tude d’être bien in­for­mé sur l’ori­gine des ali­ments.

Vous trou­ve­rez fa­ci­le­ment sur le web des con­tacts d’as­so­cia­tions, de bou­tiques, de ventes à la ferme. En ville, pour trou­ver l’Amap (As­so­cia­tion pour le main­tien d’une agri­cul­ture pay­sanne) la plus près de chez vous, ren­dez­vous sur le site www.re­seau-amap.org. Toutes les adresses fran­çaises y sont ré­per­to­riées. Pen­sez aus­si aux points de vente col­lec­tifs (PVC), ras­sem­blant « une di­zaine ou une ving­taine de pro­duc­teurs, en gé­né­ral, pour mettre sur pied un ma­ga­sin de vente di­recte ».

Moins de sel pour votre coeur

Passe-moi le sel, c’est fade ! Nous avons la main trop lourde avec le so­dium. Pour­tant, l’Or­ga­ni­sa­tion mon­diale de la san­té (OMS) re­com­mande de consom­mer moins de 5 g de sel par jour chez les adultes, soit l’équi­valent d’une cuillère à ca­fé. Res­pec­ter ce seuil contri­bue à faire bais­ser la ten­sion ar­té­rielle et donc à ré­duire le risque de ma­la­die car­dio­vas­cu­laire, d’ac­ci­dent vas­cu­laire cé­ré­bral et d’in­farc­tus du myo­carde . Pour ré­duire vos ap­ports, fuyez les plats pré­pa­rés et les ali­ments trans­for­més. C’est en réa­li­té la prin­ci­pale source de so­dium. Op­tez en­fin pour du sel gris, du sel de cé­le­ri, de la sauce so­ja (avec par­ci­mo­nie), le sel hy­po­so­dé, les algues et, bien en­ten­du, les épices.

Moins de sucre

Le sucre se cache par­tout. En ex­cès, il contri­bue à la sur­ve­nue du dia­bète et donc des ma­la­dies car­dio­vas­cu­laires. Évi­tez les jus de fruits, les bois­sons su­crées et les so­das. Et si vrai­ment vous ne pou­vez vous en pas­ser, li­mi­tez-vous à un verre par jour. Idem pour les cé­réales du pe­tit-dé­jeu­ner, les gâ­teaux, les crèmes des­sert, les glaces. Ces pro­duits trans­for­més ou ul­tra-trans­for­més, s’avèrent, en plus, riches en ad­di­tifs (co­lo­rants, émul­si­fiants, conser­va­teurs, ex­haus­teurs de goût…) pas tou­jours re­com­man­dés pour la san­té.

Zie­lins­ka/De­po­sit­pho­tos

Prendre soin de son ali­men­ta­tion, c'est pré­ser­ver sa san­té, mais éga­le­ment l'en­vi­ron­ne­ment.An­na

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.