Ré­gu­ler l’es­pace in­for­ma­tion­nel

Le Télégramme - Carhaix - - LE FAIT DU JOUR - Vu par Hen­ry Lau­ret

Hy­po­crite, dé­pas­sé, ré­si­gné, sin­cère ? Quand Mark Zu­cker­berg se dé­clare fa­vo­rable à l’in­ter­ven­tion des États pour ré­gu­ler Fa­ce­book, la ques­tion vient im­man­qua­ble­ment à l’es­prit. Avec ses deux mil­liards et de­mi d’abon­nés, la toile ten­due par son gé­nial in­ven­teur ne fait pas que dé­pas­ser les folles es­pé­rances nées de l’in­tro­duc­tion en bourse, il y a tout juste sept ans. À l’ins­tar d’un Google, sa puis­sance ten­ta­cu­laire est de­ve­nue un dé­fi. Parce que la créa­ture a échap­pé à ses gé­ni­teurs. Parce qu’elle est source de ma­ni­pu­la­tions, fausses in­for­ma­tions, dé­rives sec­taires, po­pu­lismes et autres dan­gers po­li­tiques. En sorte que, ai­mables sur­feurs ou en­ra­gés du web, nous voi­là confron­tés à un dé­bat de fond sur le contrôle des ré­seaux so­ciaux. On a dit contrôle, pas pro­hi­bi­tion ou a for­tio­ri sup­pres­sion, bien que, pour ne pas la nom­mer, la Chine de Xi n’ait pas le moindre scru­pule à veiller sur ses al­go­rithmes comme le lait sur le feu. Et que Ch­ris Hu­ghes, co­fon­da­teur de Fa­ce­book, ap­pelle lui-même à dé­man­te­ler un « Lé­via­than qui sa­cri­fie la sé­cu­ri­té et la chose pu­blique pour quelques clics ». Diantre ! L’Hu­ma­ni­té, à tra­vers les âges, n’a eu d’autre choix que ré­gu­ler l’es­pace ter­restre, l’es­pace maritime, l’es­pace aé­rien. Source de pro­grès cultu­rel mais risque pour nos dé­mo­cra­ties, l’ex­ploi­ta­tion de l’or nu­mé­rique et le pou­voir im­mense des GAFA ap­pelle sans plus tar­der à une ré­gu­la­tion de l’es­pace in­for­ma­tion­nel. Quand l’Eu­rope s’y colle-t-elle ?

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.