Des se­niors sou­la­gés mais vi­gi­lants

Le Télégramme - Châteaulin - - LA CRISE DU CORONAVIRU­S -

T Som­més de li­mi­ter leurs contacts et dé­pla­ce­ments après le 11 mai, les se­niors res­te­ront vi­gi­lants à la le­vée du confi­ne­ment mal­gré une cer­taine « hâte » à re­prendre la vie so­ciale, fa­mi­liale ou as­so­cia­tive d’avant.

Un an­ni­ver­saire re­por­té

Dès lun­di, Odette et son ma­ri pren­dront la route pour leur pe­tite mai­son sur la côte at­lan­tique. Après deux mois de confi­ne­ment dans son do­mi­cile de la ban­lieue de Nantes, ce couple a pré­vu de pas­ser trois jours à « tondre la pe­louse, tailler les haies et net­toyer le dal­lage ». « On a le droit, c’est à 53 km », ju­bile la re­trai­tée qui at­tend ce dé­part avec « hâte ». Pour au­tant, Odette, qui se dit en « bonne san­té », conti­nue­ra de « faire at­ten­tion » face au vi­rus, sor­tant peu et re­non­çant à fê­ter ses 80 ans en fa­mille, fin mai, comme elle l’avait, un temps, en­vi­sa­gé. Sou­vent plus fra­giles face au co­ro­na­vi­rus, les « per­sonnes âgées et les per­sonnes vul­né­rables » de­vront en­core « li­mi­ter au strict mi­ni­mum leurs sor­ties et leurs contacts », et ce, mal­gré la le­vée pro­gres­sive du confi­ne­ment, a de­man­dé, jeu­di, le gou­ver­ne­ment, en ap­pe­lant à la « res­pon­sa­bi­li­té de cha­cun ». Ma­de­leine, âgée de 86 ans, est ce­pen­dant « sou­la­gée de pou­voir, en­fin, res­sor­tir un peu ». Cette ha­bi­tante d’un pe­tit vil­lage sar­thois de 600 âmes n’a pas quit­té sa mai­son de­puis près de deux mois, se fai­sant li­vrer ses courses par des proches, s’oc­cu­pant avec son ma­ri dans sa cour et son jar­din, et ba­var­dant de temps en temps avec des voi­sins au tra­vers de la clô­ture. À par­tir du

Le gou­ver­ne­ment conseille aux per­sonnes âgées et aux per­sonnes vul­né­rables de « li­mi­ter au strict mi­ni­mum leurs sor­ties et leurs contacts ». 11 mai, « on va com­men­cer à sor­tir un peu mais pas n’im­porte où, on va res­ter pru­dents », ex­plique-t-elle.

« C’est long, deux mois »

« Res­ter pru­dent », c’est aus­si ce qu’en­vi­sage Pa­trick, âgé de 75 ans, qui ne mo­di­fie­ra pas ses ha­bi­tudes, lun­di. Pas par peur d’une conta­mi­na­tion mais dans l’es­poir de « sau­ver » les va­cances d’été. « C’est l’ob­jec­tif que je me fixe, faire un ef­fort sup­plé­men­taire les pre­mières se­maines pour évi­ter une deuxième vague et pou­voir par­tir cet été, li­bé­ré du Co­vid », té­moigne ce Pa­ri­sien, pro­prié­taire d’un ap­par­te­ment à Nice où il passe l’été. Re­trai­té « dy­na­mique », « en pleine forme », cet an­cien ex­pert-comp­table, bé­né­vole dans une as­so­cia­tion de ré­in­ser­tion par le tra­vail, a pour­tant eu du mal à ne plus voir ses en­fants et pe­tits-en­fants, et ces­ser toutes ses ac­ti­vi­tés. Et s’il se dit prêt à pour­suivre ain­si, il en­rage tou­te­fois du dis­cours « stig­ma­ti­sant » à l’égard des per­sonnes âgées : « C’est long, deux mois. On a re­non­cé à des choses, on a res­pec­té les règles, et, en plus, on nous ra­joute "t’es vieux, donc tu peux pas bou­ger" »...

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.