Com­merces : des in­quié­tudes sur l’ave­nir

Le Télégramme - Châteaulin - - CHEZ VOUS -

Mi­chel Satre, éga­le­ment co-pré­sident du grou­pe­ment com­mer­cial se de­mande quel se­ra l’ave­nir : « Nous sommes dans l’in­con­nu con­cer­nant la fu­ture fré­quen­ta­tion de Ponta­ven qui pour l’ins­tant est in­exis­tante. Nous ne sa­vons pas quel se­ra l’im­pact de cette pan­dé­mie sur nos com­merces ». Certes, la clien­tèle lo­cale des 100 km à la ronde pour­ra re­ve­nir et elle peut ap­por­ter du monde dans la ci­té des peintres, mais les deux der­niers mois de chiffre d’af­faires ont bel et bien été per­dus, « dont le mois d’avril et ses va­cances non né­gli­geables. Si les chiffres sont cor­rects cet été, on pour­ra dire que cette crise au­ra été une pé­ri­pé­tie. Mais pour l’ins­tant, l’in­quié­tude sur l’ave­nir im­mé­diat et la sai­son est pré­sente. C’est elle qui nous per­met de te­nir l’hi­ver ». Les bi­jou­te­ries Satre de Pont-aven, Con­car­neau et Ro­spor­den et leurs trois em­ployés ouvrent cette se­maine aux heures ha­bi­tuelles. La fête des mères étant proche (7 juin), là aus­si, Mi­chel Satre doit faire face aux pro­blèmes de com­mandes.

Mi­chel Satre an­nonce éga­le­ment que le grou­pe­ment com­mer­cial a pris contact avec la nou­velle mu­ni­ci­pa­li­té pour par­ler de l’ave­nir de la sai­son.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.