Le ca­not SNSM Men Meur bien­tôt opé­ra­tion­nel

Le Men Meur, ca­not de la sta­tion SNSM du Guil­vi­nec-tref­fia­gatle­chia­gat, vient de sor­tir, après plu­sieurs mois, d’une vaste opé­ra­tion de ca­ré­nage. Il de­vrait être opé­ra­tion­nel la se­maine pro­chaine.

Le Télégramme - Châteaulin - - PAYS BIGOUDEN - Ste­ven Le­cor­nu

5 avril 2014 : le cha­lu­tier hau­tu­rier Jean-claude Cou­lon II est vic­time d’une panne de pro­pul­sion au large de Penmarc’h. Il dé­rive dan­ge­reu­se­ment sur la côte. Les Lo­rien­tais sont aler­tés et le re­mor­queur Le Scorff (28 m pour 31 t) quitte le port. En at­ten­dant, c’est le ca­not de la SNSM du Guil­vi­nec-tref­fia­gat-le­chia­gat, le Men Meur (15 m pour 24 t), qui se rend sur zone. Ce jour-là, le ba­teau ef­fec­tue une ma­noeuvre mé­mo­rable. Le bâ­ti­ment bigouden et ses six hommes d’équi­page réa­lisent l’im­pen­sable, il tracte le cha­lu­tier de 46 m (1,000 t) avant l’ar­ri­vée des Lo­rien­tais. « On a dé­mon­tré que l’on pou­vait faire de grandes choses », in­dique Étienne Lar­zul, pa­tron du Men Meur.

Avant de pas­ser le re­lais à l’âge de 67 ans, ce der­nier avait un der­nier sou­hait : réa­li­ser le ca­ré­nage de de­mi-vie du ca­not em­blé­ma­tique. La cure de jou­vence a été ef­fec­tuée au chan­tier de Pors Mo­ro à Pont-l’ab­bé.

En­tré mi-jan­vier, le ba­teau est sor­ti le 7 mai, avec, contexte oblige, quelques jours de re­tard. « Les ac­ti­vi­tés de plai­sance ont re­pris et il y a

beau­coup de pannes de mo­teur. Il est temps que l’on soit à nou­veau opé­ra­tion­nel », ex­plique l’an­cien pa­tron pê­cheur.

En­vi­ron 200 000 € de tra­vaux

Sa­me­di ma­tin, au port de Lé­chia­gat, les bé­né­voles ont ar­mé le ba­teau après avoir fait le plein de ga­soil (2 500 l dans les cuves). Les es­sais se dé­rou­le­ront la se­maine pro­chaine.

Après ins­pec­tion, le ca­not tous temps (CTT) « SNS 099 Menmeur » pour­rait être opé­ra­tion­nel dès mer­cre­di soir.

Pen­dant plu­sieurs mois, le na­vire s’est of­fert un sa­cré lif­ting. Toute l’élec­tro­nique a été ac­tua­li­sée à bord. « Il est dé­sor­mais équi­pé à la fois d’un ra­dar, de L’AIS (Sys­tème d’iden­ti­fi­ca­tion au­to­ma­tique) et d’un lo­gi­ciel de car­to­gra­phie élec­tro­nique (Shom). C’est un atout no­tam­ment pour ef­fec­tuer des

re­cherches noc­turnes ou par temps de brume », ajoute Étienne Lar­zul. Quant au mo­teur, il a été en­tiè­re­ment dé­cu­las­sé. Toutes les pompes ont été chan­gées. Coût to­tal des tra­vaux : en­vi­ron 200 000 € (*). « Dans un pre­mier temps, il était pré­vu que ce ca­ré­nage se dé­roule à Saint-ma­lo. On s’est bat­tu pour qu’il se fasse lo­ca­le­ment. Nous avons toutes les en­tre­prises né­ces­saires ici », ré­vèle le res­pon­sable de la SNSM.

Le Men Meur avait été construit par les chan­tiers Sibiril à Carantec et avait rem­pla­cé le Pa­tron Léon Avron (lan­cé en 1977). Sa sor­tie du cir­cuit est pré­vue en 2033. Il au­ra alors 30 ans.

L’équi­page du Men Meur sa­me­di ma­tin au port de Lé­chia­gat.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.