Gel, masques, fil­trage ex­té­rieur… : une re­prise sous contrainte­s ce lun­di

Le Télégramme - Châteaulin - - LA CRISE DU CORONAVIRU­S - H. C.

« Les ju­ri­dic­tions avaient trois se­maines pour un re­tour pro­gres­sif. En Bre­tagne, 90 % de nos ac­ti­vi­tés au­ront to­ta­le­ment re­pris dès ce lun­di », an­nonce Xa­vier Ron­sin, Pre­mier pré­sident de la cour d’ap­pel de Rennes. Les 14 tri­bu­naux bre­tons ont re­çu leurs lots de gel hy­dro­al­coo­lique, de masques et de cloi­sons en ther­mo­plas­tique trans­pa­rent (pas tous pour ce der­nier moyen de pro­tec­tion). Pour les pro­fes­sion­nels du droit et le pu­blic, il fau­dra se plier à de nom­breuses contrainte­s, dont le port obli­ga­toire du masque. Chaque tri­bu­nal a éta­bli sa propre charte sa­ni­taire. À Brest, par exemple, im­pos­sible d’en­trer sans masque (en­trées et es­paces de cir­cu­la­tion) ou sans la­vage des mains au gel hy­dro­al­coo­lique (ain­si qu’aux en­trées des salles d’au­dience et de réunion). Il fau­dra aus­si com­po­ser avec une at­tente et un fil­trage, à l’ex­té­rieur, que seules les per­sonnes convo­quées pour­ront fran­chir.

« Nous se­rons for­cé­ment moins pro­duc­tifs »

Autres règles pour le per­son­nel : pas plus d’une per­sonne par as­cen­seur, portes ou­vertes aux étages, re­pas dans les bu­reaux, ca­fe­tières re­ti­rées, film sur les cla­viers et mi­cros, in­vi­ta­tion à se dé­pla­cer avec son cla­vier et sa sou­ris… Les règles de dis­tan­cia­tion phy­sique im­posent éga­le­ment des jauges maxi­males de per­sonnes, en fonc­tion des bâ­ti­ments. À Brest, la salle des pas per­dus ne pour­ra ac­cueillir plus de 50 per­sonnes, la salle cor­rec­tion­nelle, 28. Un vrai casse-tête pour or­ga­ni­ser réunions et audiences : cer­tains en­tre­tiens ha­bi­tuel­le­ment pos­sibles dans des bu­reaux ne le se­ront plus, po­sant des dif­fi­cul­tés à Brest et Saint-brieuc.

Les règles se­ront, peu ou prou, les mêmes dans tous les tri­bu­naux. « Tout ce­la va com­pli­quer l’or­ga­ni­sa­tion des audiences, qui se­ront pro­ba­ble­ment aus­si plus longues. Nous se­rons donc for­cé­ment moins pro­duc­tifs », pro­nos­tique Éric Ma­thais, pré­sident de la Confé­rences des pro­cu­reurs (CNPR). Voi­là qui ne de­vrait pas ai­der à rat­tra­per les re­tards pris ces cinq der­niers mois. Tou­jours liés à la crise sa­ni­taire, les pro­blèmes de gardes d’en­fants et de vul­né­ra­bi­li­té mé­di­cale ont res­pec­ti­ve­ment en­gen­dré 95 et 73 au­to­ri­sa­tions spé­ciales d’ab­sence par­mi le per­son­nel ju­di­ciaire du res­sort de la cour d’ap­pel de Rennes (6,59 % et 5,06 % du per­son­nel).

Pho­to d’ar­chives Sté­phane Jé­zé­quel

Au tri­bu­nal de Brest, il se­ra im­pos­sible d’en­trer sans masque ou sans la­vage des mains au gel hy­dro­al­coo­lique. T

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.