Une Chi­noise en­voie des oi­gnons à son ex pour… le faire pleu­rer

Le Télégramme - Châteaulin - - LA CRISE DU CORONAVIRU­S -

Une Chi­noise écon­duite par son amou­reux à quelques jours de la Saint-va­len­tin lo­cale, le 20 mai, a dé­ci­dé de se ven­ger en dé­ver­sant de­vant chez lui une tonne d’oi­gnons. Elle avait or­don­né aux li­vreurs de les em­pi­ler de­vant la porte de son ap­par­te­ment et de par­tir en toute dis­cré­tion sans son­ner. « J’ai pleu­ré pen­dant trois jours, et main­te­nant c’est à ton tour ! », avait-elle écrit dans une note cin­glante ac­com­pa­gnant le char­ge­ment sur­prise. Après un an en­semble, son pe­tit ami avait dé­ci­dé de rompre « de fa­çon uni­la­té­rale ». « Ça m’a vrai­ment fait beau­coup de mal mais il re­fu­sait de pleu­rer », a-t-elle ex­pli­qué. Elle a donc dé­ci­dé de lui ex­pé­dier un ca­deau sus­cep­tible d’en­fin « faire sor­tir ses larmes ».

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.